Nos Johnny's Fansub
Bienvenue sur Nos Johnny's
Afin de profiter de toutes les news, photos, vidéos et autres traductions sur Les Johnny's, veuillez vous identifier si vous êtes déjà membre ou alors de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
Bonne visite
Toute l'équipe de Nos Johnny's

Nos Johnny's Fansub

Tout ce que vous voulez savoir sur nos Johnny's adorés. Vous trouverez ici des fiches complètes sur eux, leurs news, leurs chansons, photos...
Arashi, Kat-tun, News, Kanjani8, Kis my ft2, Hey say jump, ...

 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hazardous World

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selora
Junjun Sensei
Junjun Sensei


Messages : 824
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 21
Localisation : Isère ou Montpellier
Humeur : Ca ca dépend
Balance Cochon

MessageSujet: Hazardous World   Sam 11 Mai - 14:24

Voilà le premier chapitre d'une fic que j'ai commencé à écrire il y a plusieurs mois de cela (octobre-Novembre 2012 par là). Je ne sais pas si vous aimerez. Je ne l'ai faite lire à personne avant de la poster donc aucun avis dessus. ^^
Pour l'âge conseillé, je n'ai pour l'instant aucune idée de ce qu'il adviendra de l'histoire et des personnages alors pour l'instant je ne met rien ^^.
J'ai fait un petit dessin d'illustration (en cours) pour ce premier chapitre. (Oui je sais les persos sont penchés mais c'est un détail, ne x)

Jya, Dôzô~


Hazardous World




1st Stage

Il fait très chaud aujourd’hui, à tel point que c’en est insupportable et pourtant je suis en train de marcher dans la rue. Chose très rare chez moi. Vous vous demandez sans doute qui je suis. J’ai 23 ans et je suis ce qu’on appel au Japon une Otaku. Les jeux vidéos et les mangas c’est mon grand dada. Je suis moitié française, moitié japonaise et ai vécu la plus grande partie de ma vie en France. Depuis quelques mois, me voila au Japon.
Quoi qu’il en soit, la vrai question est pourquoi une otaku comme moi se retrouve là, à marcher dans la rue par une pareille chaleur? Et ben en fait j’ai plus un rond et je meurs de faim, c’est pourquoi j’ère désespérément dans les rues à la recherche de quelque chose. Mais la je commence sérieusement à craquer, et le fait de voir des fans hystériques devant une boutique d’idoles, -doit y avoir une nouvelle sortie-, m’énerve encore plus, parce que le monde des idoles, c’est pas pour moi.
Tellement hystériques ces filles d’ailleurs, que l’une d’entre elles me bouscule violemment et je m’étale par terre «Oh connase tu peux pas faire gaffe!» lui cris-je alors. Finalement je resterais bien par terre. A quoi bon continuer alors que ça ne mène à rien. Je ferme les paupières, là, comme ça, en plein milieu de la rue, j’abandonne c’est trop chiant.

Je fini par me réveiller, mais ce n’est pas l’endroit où je me suis endormie. Je me lève doucement et regarde autour de moi. Une plaine, avec de l’herbe desséchée et rien à l’horizon. A Tokyo, c’est carrément pas possible, le premier réflexe et alors de se dire que c’est un rêve, mais j’ai beau me taper comme une malade rien y fait. Puis soudain quelqu’un m’interpelle, je me retourne et vois un peu moins de 10 personnes derrière moi, je ne les avais pas du tout remarquées.

-On est où la? demandais-je
-Aucune idée. me répondit l’un d’entre eux. On est tous arrivés ici sans savoir comment.

Je regarde alors ces personnes plus attentivement, ils sont six, deux femmes et quatre hommes. Deux d’entre eux, des japonais, ont des visages qui me disent quelque chose. Puis je remarque enfin quelque chose d’incroyable, c’est quoi ces costumes, il font du cosplay? On dirais des persos de jeux vidéos. Je me met alors à rire et eux me regardent bizarrement.

-Nani? me demande sèchement l’un des deux japonais
-C’est quoi ces costumes?
-T’en a un aussi je te ferais remarquer.
-Eh?

Maji!? Tain c’est vrai j’avais même pas capté. En plus, j’ai l’air d’une exhibitionniste la dedans.
Je m’approche du groupe pour essayer de voir qui ils sont d’un peu plus près. Je suis sur d’avoir déjà vu ces deux japonais quelque part, mais où? Un autre homme prend la parole.

-Et si nous avancions un peu pour voir ce qu’il se passe?

C’est un français et les deux autres n’ont clairement rien compris. Je leur fais la traduction et fait à mon tour une proposition

-Ca me parait être une bonne idée, mais avant tout il faudrait que chacun se présente parce qu’apparemment nous venons de pays différents. dis-je en anglais pour que tout le monde ai une chance de comprendre
Le français parle le premier:
-Je m’appel Thomas, j’ai 28 ans et je vis en France. Enfin je vivais...
-Nous sommes soeur jumelles et nous sommes américaines dit ensuite l’une des deux femmes. Je suis Kate et ma soeur s’appelle Mary, nous avons 18 ans.
-Je suis Coréen, j’ai 25 ans et je m’appel Jyeon Hyun.
-Ninomiya Kazunari, japonais de 29 ans.
-Matsumoto Jun, j’ai le même âge que lui et suis aussi japonais.
-Ah vous êtes des idoles, c’est ça? Je savais bien que vos tronches me disaient quelque chose. Moi c’est Mei, j’ai 23 ans et je suis moitié japonaise moitié française.
-Oh c’est pour ça que vous parlez si bien les deux langues fit Thomas
-Bon aller, avançons pour essayer de comprendre ce qui se passe et savoir où nous sommes.

On marcha sur plusieurs mètres mais toujours rien à l’horizon, ou si, une forêt, mais elle n’est pas très emballante. Est ce que nous devons tout de même y pénétrer? C’est le dilemme. Le coréen et le français finirent par me convaincre.

-Bon allons-y tout le monde de toute façon nous ne savons pas à quel autre endroit nous pourrions aller, alors autant tenter par la.
-Pourquoi on devrait tous te suivre l’exhibitionniste?
-Hoi m’appel pas comme ça ptit c... bref, faites comme vous voulez moi j’y vais.

Malgré la remarque du japonais, tout le monde me suivit. Je ne sais pas où on est et à quoi tout cela mène mais j’avance d’un pas décidé. Je crois que c’est un moyen pour moi de ne pas trop flipper ou du moins de ne pas montrer que je le suis. Mais la peu importe ma conviction, je sursaute comme une dingue en entendant un rugissement, là, tout près. Bordel c’est quoi ce truc de fou? Un espèce de mille patte géant surgit d’un coup et commence à venir vers notre groupe. Réflexe de survie, on cours en rebroussant chemin. L’Américaine qui s’est présentée tout à l’heure se met à hurler de façon si stridente que je suis encore plus angoissée.
Alors que nous courions comme des dératés pour sauver notre vie, le coréen prit la parole:

-Dites, tout ça ressemble tellement à un jeu vidéo, rien que nos costumes... Alors si ça se trouve on est supposé battre cette chose nan?
-Eh!! Pas possible, un machin pareil!
-Ca fait chier de l’admettre mais je pense que le Coréen à raison, pourquoi on serait habillé comme ça sinon!
-Le coréen il a un nom mais bon...

Et la soudain j’ai une illumination.

-Regardez! Autour de nos poignets!
-Qu’est ce qu’il y’a?
-Ce symbole perso je l’avais pas avant de venir. Il doit y avoir un moyen de l’activer pour qu’on ai des armes ou quelque chose comme ça.
-Merci le génie mais comment on peut faire ça?!
-Et t’en demande beaucoup là! Laisse moi réfléchir un peu.

Rah j’ai pourtant joué à des milliers de jeux vidéos, mais ce truc la est vraiment étrange comment on le fait marcher?
A ce moment là, l’américaine qui n’avait pas encore parlé, trébuche et s’étale par terre. Je m’arrête net et cours vers elle pour l’aider. Et merde le monstre qui nous collais au cul s’est lui aussi arrêté et me fait maintenant face. Inconsciemment, je sers mon poing droit de toutes mes forces, et là le miracle se produit, un truc commence à apparaitre dans ma main, un naginata*, grand baton doté d’une lame légèrement courbée. Cette dernière semble particulière, mais bon pas le temps de m’attarder sur les détails pour l’instant. Je fais tourner l’objet dans mes mains et dans un élan de bravoure je cours vers la bête pour lui asséner un coup. Mouais, pas très efficace, je galère à retirer mon arme de son corps et lui il en profite pour me faire valser. Sans vraiment savoir comment j’ai bien pu arriver à faire ça, j’arrive à appuyer mes pieds contre le tronc de l’arbre et à me propulser au dessus de la bête pour lui asséner un coup à l’oeil et m’acharner à le lui crever. Elle hurle de douleur et essaie de se dégager de moi, aucun des idiots en bas ne semble vouloir venir m’aider, ils sont comme en état de choc, incapables de faire quoi que ce soit.
- Je sais que j’ai la classe mais ça vous tenterais pas de vous bouger le cul pour venir m’aider par hasard! leur lançais-je

Les deux japonais réagirent les premiers, serrant le point du côté ou la marque était dessinée ce qui provoqua la création d’une arme pour eux aussi.
Le plus grand des deux avait deux magnifiques katanas* dont les lames semblaient être gravées et les manches ornés de pierres.
Quant au plus petit, il reçu un kusarigama*, cependant particulier car ce n’était pas une faucille (kama) qu’il y avait au bout de la longue chaine mais plutôt un énorme shuriken.
Ils regardèrent leurs objets surpris puis s’élancèrent eux aussi à l’assaut de l’insecte géant. Bien qu’aucun d’entre nous ne semble avoir de réel expérience au combat, nos mouvements s'exécutent d’instinct et la chose est abattue en quelques instants. Les quatre autres personnes étaient restés apeurées sans faire le moindre mouvement. Je repris mon souffle en remerciant les deux idoles de m’avoir aidé puis quelque chose se fit entendre:

«Mei: 5 points
Jun: 3 points
Kazunari: 3 points
C’est tout pour aujourd’hui»

-Nani sore... On se croirait dans Gantz là...
A peine j’avais prononcé ces paroles que je me retrouvais dans la rue ou je m’étais assoupie. Alors c’était un rêve? Bizarre, je joue peut-être trop aux jeux vidéos finalement...
Je me relève, mais il y avait toujours cette queue d’hystériques à quelques mètres, avec l’autre conne qui m’a poussée, au même endroit que tout à l’heure. Je pense que j’ai dormi un bon moment, alors que tous le monde se fiche de moi et me laisse dormir au milieu de la rue pourquoi pas, mais que cette queue n’est pas avancé depuis tout ce temps c’est assez bizarre. Je matte l’heure sur mon portable et en effet c’est la même heure qu’il était lorsque j’ai regardé avant de m’endormir. Qu’est ce qu’il se passe... je deviens folle. Je décide finalement de me lever et de m’approcher de la boutique. Mais bien sur il n’y a rien. Comme si je pouvais trouver les deux autres idiots ici...
Bon c’est pas le tout mais faut que je bouffe, mon ventre arrête pas de gargouiller. Je met mes mains dans mes poches et commence a marcher. Je sens quelque chose qui à le pouvoir de me réjouir dans ma main droite, je le sors de ma poche... Comment se fait-il qu’il y ai 5000 yens dans ma poche... Je ne crois pas au miracle, alors pourquoi? Bon pas la peine de réfléchir pendant 1 heure et le bruit que fait mon ventre et bien la pour me le rappeler. Je trouve un petit resto’ pas trop cher et vais me poser à une table.

Ca fait du bien un bon repas comme ça. Alors que je savoure pleinement, j’entend deux voix qui ne sont pas inconnus à la table derrière moi. Je me retourne et...
Ils sont là bordel! Qui aurait cru que je puisse trouver deux idoles aussi facilement. Le regard de Matsumoto Jun croisa le mien:

-Ah! Elle est là!
-Qui ça?
-La fille... j’ai oublié son nom.
-Ah ba c’est cool ça... Salut. Ah en déduire votre réaction c’était pas un rêve tout ça alors...
-A moins qu’on est fait tous les trois le même je crois pas.
-Et puis regarde ton poignet.
-Ah ouais. C’est encore la...
-Par contre ça ne fais rien du tout ici. Pas d’armes qui viennent.
-C’est un peu la merde pour nous, comment on va cacher ça. Ils vont croire qu’on s’est fait un tatouage...
-Met des bracelet par dessus et puis voila. Enfin bref, je comprend pas trop ce que c’est que cette histoire. Et puis pourquoi nous? Enfin moi pour ma part je suis une pauvre fille qui a rien demandé alors bon.
-Pour moi, c’est arrivé alors que je venais juste de m’endormir après une partie de Mario sur DS.
-Moi je dormais sur le canapé en face du tiens.
-Je me suis endormie en plein milieu de la rue. dis-je d’un air très banal, comme si tous le monde faisait ça.
-Ca t’arrive souvent ce genre d’activité? me demanda Ninomiya d’un air étonné
-Normalement non. Mais j’avais tellement la dalle que je pouvais plus faire un mètre de plus. Puis l’autre hystérique, je vous jure si j’en avais eu la force je l’aurais frappée. Tout ça pour des idoles je vous jure.
Les deux me fixaient étrangement. J’avais oublié... ce SONT des idoles.
-Désolé... mais au moins vous savez ce que j’en pense. Cela n’empêche pas que je vous trouve plutôt sympa tous les deux...
-Elle est bizarre nan? dit Nino d’un ton qu’il ne pensait pas être à ma portée. J’ai pas été très sympa si?
-Nan t’étais plutôt désagréable. taquina l’autre.
-Je vous entend vous savez. Mais c’est pas une nouveauté pour moi qu’on dise que je suis bizarre.
Ils sont pas avec vous les autres de votre groupes?
-C’est pas parce qu’on est un groupe qu’on est tout le temps ensemble. Et on discutait de ce qu’il s’était passé avec Nino c’est tout.
-Ah dac’ Bon ba c’est pas le tout mais je vous laisse, je retourne à ma vie banale et ennuyante.
-Tu bosse?
-Nan.
-T’as jamais pensé à chercher du travail?
-Si, mais ça a pas été fructueux alors j’ai arrêté j’ai la flemme maintenant.
-C’est quoi cette fille sérieux?
-Pour moi c’est pas une honte ou quoi que ce soit. J’ai peut-être baissé les bras trop vite mais c’est comme ça.
-Viens demain à cette adresse, on pourra peut-être faire quelque chose pour toi si t’es bonne en informatique. dit-il en me tendant un papier sur lequel il avait griffonné quelque chose.

Ils prennent pitié de moi maintenant c’est le ponpon *soupire* m’enfin qui sait peut-être que le chance me sourira. Je prend son papier et m’en vais.
Je me pose devant l’ordi comme d’habitude, puis m’endors devant au bout de quelques heures.

Encore dans cette endroit? Et les autres sont la aussi.
-Décidément on ne se quitte plus...

* Pour les noms des armes taper les mots sur google image pour vous faire une idée. Je les dessinerais comme je les voient plus tard ^^.










Nouveau Gif:
 


Dernière édition par Selora le Sam 25 Mai - 0:58, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://selorah.livejournal.com/
hecate
Sempai
Sempai


Messages : 721
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 41
Localisation : là où mon coeur me porte
Gémeaux Chat

MessageSujet: Re: Hazardous World   Sam 11 Mai - 14:43

selo mets la suite! Maintenant!!!!!!
J'adore mais t'arrêter là sérieux qu'est-ce qui va se passer?
Alors au cas ou tu l'aurais pas compris, j'aime beaucoup!
merci pour se chapitre!

ps: C'est bon, j'ai lu et commenté tu peut mettre l'autre de suite! (si je te le demande comme cela, ça marche?)


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mawoo
Sempai
Sempai


Messages : 47
Date d'inscription : 09/05/2013
Age : 19
Sagittaire Buffle

MessageSujet: Re: Hazardous World   Sam 11 Mai - 16:19

Citation :
«Mei: 5 points
Jun: 3 points
Kazunari: 3 points
C’est tout pour aujourd’hui»
Haaan GANTZ !
Citation :

-Nani sore... On se croirait dans Gantz là...
*s'auto congratule* merci, merci :D
Citation :
-Ca t’arrive souvent ce genre d’activité? me demanda Ninomiya d’un air étonné
Bwahaha et vlan xD Nino powaaa o/ Même si je crois que j'aurais dit pareil... vous croyez que je suis comme Nino ?! D:

Citation :
J’ai pas été très sympa si?
Non t'inquiètes Nino xD Ton honneur est sauf o/

Citation :
-Viens demain à cette adresse, on pourra peut-être faire quelque chose pour toi si t’es bonne en informatique. dit-il en me tendant un papier sur lequel il avait griffonné quelque chose.
A la première lecture je me suis arrété à "bonne" xD Autant vous dire que j'ai étais surprise o/
D
Haha ça m'a l'air de super bien commencé tout ça 8D ! Et OUI j'aime citer ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Selora
Junjun Sensei
Junjun Sensei


Messages : 824
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 21
Localisation : Isère ou Montpellier
Humeur : Ca ca dépend
Balance Cochon

MessageSujet: Re: Hazardous World   Ven 17 Mai - 21:36

Voici le second chapitre. ^^
Merci pour vos commentaires :)

Alors pour le dessin... Mei a eu un problème sur son visage x) et Jun est complètement raté. Puis il y a des problèmes de proportion... Enfin bref je ferais mieux la prochaine fois u_u Mais comme ça vous avez une idée de comment j'ai imaginé leurs vêtements et leurs armes.

Voilà, je vous laisse lire.
Dôzô~



Hazardous World




2nd Stage


-C’est un endroit différent cette fois. Il y a une rivière là-bas. dit Ninomiya en pointant son doigt vers l’est.
-Pourquoi vous arrivez toujours sur les lieux avant moi?
-Parce qu’on se couche avant toi?
-Donc tous le monde était en train de dormir lorsqu’il est arrivé là? C’est vraiment bizarre.
-Bon c’est quoi le taf aujourd’hui?
-Va savoir.
-On visite comme l‘autre fois?

Notre groupe se dirige vers le rivière désignée plus tôt. A première vue rien d’inquiétant, tout semble calme et paisible. C’est joli, limite apaisant, nous nous arrêtons ici un moment pour contempler tout ça. L’atmosphère est cependant étrange, je sens qu’il y a quelque chose de bizarre et que c’est bien trop calme.
Il y a une petite forêt à proximité et mes sens en éveille sentent qu’il y a de l’agitation là-bas.

-Vous le sentez vous aussi? demanda Matsujun à moi et Ninomiya en voyant notre aire inquiet et méfiant.
-Oui c’est bien trop calme ici et je sens que ça bouge du côté de la forêt.
-Regarde les les autres qui se prélassent tranquillement à côté de la rivière, totalement insouciants. grogna Nino en parlant du reste du groupe.

Cette fille qui n’a pas encore parlé depuis que nous nous sommes rencontrés m’intrigue.

Bien que j’attendais le danger venir de la forêt, c’est de la rivière que sort un espèce de serpent géant aux écailles luisantes et aiguisées.
Moi et les hommes du groupe avons eu le temps de réagir mais la bête s’est jetée droit sur Kate, l’Américaine qui a parlé la veille. Personne n’a rien pu faire pour la protéger c’était trop tard. Sa soeur ne bougeait pas, en état de choc.

-Et merde!

Je cours vers Mary et l’attrape avant que le monstre ne la dévore elle aussi. Une fois un peu plus éloigné, je propose à tous le monde un repli stratégique car je ne vois pas comment on peu battre cette chose à 3, les autres n’ayant pas encore testé leurs «pouvoirs», ce n’est de toute évidence, pas le type de bestiole sur laquelle on s’exerce.
Après avoir couru plusieurs minutes qui ont parues une éternité, nous trouvons enfin un abri, ça ressemble à une grotte.
Tous le monde est épuisé et certains tremblent d’avoir vu notre camarade se faire dévorer. Moi j’ose espérer que rien de tout ça n’est réel et que cette femme vit encore. Mary est sa soeur mais elle n’a versé aucune larme, sont regard est juste vide. Je me décide à aller lui parler, le social c’est pourtant pas mon fort mais bon au vue des circonstances, et comme personne ne le fait...

-Mary?... Mary?

Elle ne lève toujours pas son regard vers moi. Je m’accroupis alors pour poser mon regard à la hauteur du sien et pose mes mains sur ses épaules.

- Mary? Mary écoute moi, je pense que tout ceci n’est pas réel et que ta soeur est toujours vivante dans notre monde, alors ressaisit toi.

Enfin elle réagit, son regard n’est plus plongé dans le vide, mais elle ne parle toujours pas. Je soupire et vais explorer un peu cette endroit, il y a une sorte de couloir sombre au fond et je décide d’aller voir.

- Mei-san?
- Je vais explorer.
- On vient avec vous.
- Faites comme vous voulez
- Toujours aussi aimable

Il fait sombre et je ne perçois pas grand chose, je sers ma main droite et une lueur bleu jaillit du symbole sur mon poignet. C’est pas grand chose niveau éclairage mais c’est toujours ça, je peux voir autour de moi. Les garçon font pareil et nous avançons trébuchant de temps à autres sur des pierres et autres résidus qui ornent le sol.

- Vous pensez qu’elle vit encore? Cette Kate.
- Je pense que ceci est un jeu, du même genre que Gantz.
- Mince si j’avais su j’aurais gardé mon costume. plaisanta le plus petit des deux
- Ah oui c’est toi qui joue dans le film. Je peux reconnaitre que tu étais bon.
- Est ce que ça serait un compliment?

Nous débouchons enfin quelque part et ce que nous voyons est assez inattendu. Il y a un lac dans cette montagne est l’eau est d’un bleu magnifique, il y a juste un faisceau de lumière qui perce dans la roche et qui vient illuminer le centre du lac. Ce beau spectacle m’émerveille et je me met à penser qu’un appareil photo aurait été le bienvenu, mais je reviens à mes esprit en me disant que tout ça est fictif. En face il y a trois couloirs, nous allons voir, ce ne sont que des sortes de pièces, il n’y a pas d’autre chemin.

- On pourrait établir un campement ici qu’est ce que vous en pensez?
- Je ne vois pas de danger. L’eau est clair, on peut voir le fond et il semble pas y avoir de bestioles étranges pour nous attaquer...

En disant cela j'aperçoit un autre endroit enclavé éclairé par une lumière naturelle venant là encore, je suppose, d’une faille dans la roche. Il semble y avoir une sorte de livre. Je m’y précipite, toujours les deux japonais à ma suite.

- Qu’est ce que c’est que ce bouquin...

Je l’ouvre, à l’intérieur il y a des dessins et du texte. Je reconnait le symbole qui orne notre poignet. Il est expliqué comment on l’active. Je tourne la page et voit différentes armes qu’il est possible d’obtenir, chacune correspondant à des critères de personnalité.
Alors c’est pour ça que chacun de nous en avait une différente...
Je continue de feuilleter et on peu voir qu’en plus des armes, d’autres possibilités s’offrent à nous.

- Regardez ça... Ca ne permet pas uniquement d’obtenir des armes.
- On peu faire du feu avec ça?
- Je ne comprend pas tout ce qu’il est écrit. J’ai un peu du mal avec l’anglais.
- On peu créer du feu, canaliser notre énergie dans notre arme pour la rendre plus efficace et plus puissante, ça augmente notre vitesse de déplacement, nos réflexes, etc
- Sugoi~
- On est vraiment dans un jeu vidéo...
- Bon et si on allait prévenir les autres?
- Attend avant je voudrais vérifier un truc. Il est marqué dans le livre qu’on peu s’équiper d’une vision permettant de voir s’il y a des monstres pendant un certain laps de temps. Je vais voir si tout est ok pour cet endroit.

Ca dit qu’il faut que je prononce un mot tout en faisant un certain geste avec mes doigts. Je le reproduit et prononce le mot:

- Mira! Wouah~ C’est super ce truc, c’est une sorte de vision thermique. Je perçoit la chaleur de vos corps. Intéressant...
- Oi ça veut dire quoi ça!
- Rien me moquais-je. Bon aucune trace de corps étranger. Je pense que c’est bon, on peut établir le campement ici. Il faudra quand même qu’on vérifie dans la galerie que nous avons emprunté tout à l’heure pour venir ici au cas où. Il faudra que l’un de vous le fasse car je peux pas le faire avant une demi heure, ça pompe de l’énergie ce truc. Je suppose que c’est le temps nécessaire pour qu’elle reviennent.
- Ca marche. Allons-y, ils doivent se demander ce qu’on fait.
- Ah c’est vrai que je les ai pas prévenus, vous l’avez fait?
- Oui

Jun s’occupe de la vision et Nino et moi éclairons en plus le chemin à l’aide de torche que nous avons créé avec des bout de bois trouvés et ce que nous avons appris pour faire du feu.

- J’avoue que c’est vraiment balèze cette vision. Encore mieux que les caméras thermiques. Yappari, Mei-chan a de jolies formes.
- Oi! Hentai~
- C’est pour ça qu’elle a dit intéressant tout à l’heure? Tu regardais quoi perverse?
- Ton petit membre
- Tu veux te battre?
- Ca va je te taquine, calme toi. C’est pas aussi distinct non plus.
- Tsk
- Arrêtez de vous chamailler les gosses.
- J je suis plus âgé que toi.
- De 2 mois.
- Ouais... Bon il n’y a toujours pas de choses bizarre dans les environs?
- Nan

Nous arrivons là où les autres sont restés et apparemment tout est ok dans cette caverne. Nous leur faisons part de notre trouvaille et les rassurons sur la sécurité du lieu. Nous les y emmenons. Eux aussi sont émerveillés par la beauté de l’endroit, même Mary. Elle ne le montre pas vraiment mais je perçois un changement sur son visage. Il semblerait qu’elle ne soit pas du genre à exprimer ses émotions. A la lueur qui éclaire le lac, je vois qu’il fait presque nuit. Nous décidons de nous répartir par deux dans chaque petite cavernes. Les deux idoles vont dans la première, moi et Mary dans la deuxième et le coréen et le français dans la troisième.
J’ai gardé le livre et l'étudie une bonne partie de la nuit, Mary ne m’adressant toujours pas la parole et aussi je suis très intriguée. Je sais qu’on ne retournera pas dans le monde réel sans avoir battu le dragon du lac. Il va falloir que l’on s’entraine et qu’on unisse nos forces.
Je fais une découverte surprenante dans le livre et ressent la nécessité d'en faire part à Ninomiya et Matsumoto.
Je me rend alors dans leur pièce mais la scène à laquelle j’assiste alors me laisse sans voix.

-Oh bah merde, désolé je savais pas que vous aviez ce genre de tendances. dis-je en détournant mon regard.

Nino retire Jun de ses lèvres et cache ses yeux derrière sa main.

- Je suis celui qui est le plus surpris crois moi...
- Nan mais j’ai rien contre ça hein.
- Nan, nan mais tu te méprends. Je dormais bien tranquillement lorsque cet idiot m’a réveillé, ses lèvres posé sur les miennes. Je sais pas de quoi il rêvait, mais il m’a pris pour l’objet de son rêve en tout cas. Sérieusement... Mais si tu veux tout savoir il embrasse bien et il est juste endormi alors...
- Je veux pas le savoir...
- Bon pourquoi t’es là?
- Je lisais le livre et j’ai découvert un truc
- Tu peux pas dormir comme tous le monde... on aurait pu voir ça demain.
- Désolé je suis à tendance insomniaque et aussi très curieuse donc je pouvais pas attendre demain. Mais si je n’étais pas venu, dieu sait ce qu’il se serait passé avec l’autre.
- Je crois que ton imagination est un peu trop débordante.
- Désolé j’aime bien les mangas yaoi
*soupir*
- Bon alors c’est quoi cette chose qui ne pouvait pas attendre?
- Tu ne veux pas le réveiller?
- Attends je me prépare psychologiquement, il vient de m’embrasser, c’est trop bizarre.
- Roh allé chochote.
- Il va me passer un savon, il est d’humeur exécrable au réveil. Oi, Jun réveil toi! Jun~
Jun-kun il y a Mei-chan qui se baigne toute nue dans le lac~ Lui dit-il à l’oreille
-Oi!

Et pourtant il se réveilla presque instantanément

- Hein? Quoi?
- Les idoles sont tant en manque que ça? Sérieusement...
- Il faut croire que tu ne le laisse pas indifférent c’est tout~ me chuchota t-il à l’oreille, ce à quoi je rougis instantanément.
- Pourquoi tu m’as réveillé. Et qu’est ce qu’elle fait là?
- Elle avait un truc important à nous montrer.
- Mais c’est l’heure de dormir~
- Autant tout à l’heure je le trouvais assez classe mais là, il a baissé dans mon estime...
- Je t’ai dit qu’il est chiant au réveil.
- Bon regardez, vous voyez ce dessin... dis je en pointant une image sur le livre. Ca ressemble aux symboles que l’on a au poignet. Mais il est plus complexe. J’ai remarqué que chacun de nos symboles étaient similaires mais pas identiques, il y a des nuances à chaque poignet différent.

- Et à quoi il sert ce symbole plus complexe?











Nouveau Gif:
 


Dernière édition par Selora le Sam 25 Mai - 0:58, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://selorah.livejournal.com/
hecate
Sempai
Sempai


Messages : 721
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 41
Localisation : là où mon coeur me porte
Gémeaux Chat

MessageSujet: Re: Hazardous World   Ven 17 Mai - 22:00

Mais c'est pas vrai! tu es aussi sadique que tininy et moi!!!!
J'adore ta fic et les vannes qu'ils arrêtent pas de se lancer, mais trop bon!
L'histoire est sympa aussi donc...
Selo!!!!!! la suiteeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Selora
Junjun Sensei
Junjun Sensei


Messages : 824
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 21
Localisation : Isère ou Montpellier
Humeur : Ca ca dépend
Balance Cochon

MessageSujet: Re: Hazardous World   Sam 25 Mai - 0:26

Voilà le chapitre suivant. Je ne dirais rien dessus, je vous laisse découvrir ce qu'il en est. (Pour les éventuelles choses auxquelles je fais référence que vous ne connaissez pas, je vous laisse chercher sur internet, ou alors posez moi la question en commentaire ^^)

Merci pour ces derniers d'ailleurs :)

(Si la police ne vous convient pas pour la lecture, dites le moi, je rétablirais comme avant ^^)

Aller le 3e chapitre
Dôzô~



Hazardous World




3rd Stage


- Bah le problème c’est que je ne sais pas. La page suivante a été arrachée.
- Misère
- Mais je pense qu’il doit y avoir un effet combiné. Je veux dire que ce dessin ressemble à quelques chose qu’on peu obtenir en assemblant nos symboles. C’est pour cette raison que je suis venue vous voir. Je voulais au passage vérifier ce que j’ai affirmé tout à l’heure sur les nuances des dessins.
- Comment est ce qu’on pourrait faire... dit Jun, enfin sortit de son sommeil, en tendant son poignet devant lui pour l’observer.

Nino et moi faisons pareil en approchant de celui de Jun pour avoir une vue d’ensemble des trois dessins. Nous serrons chacun notre poing et là il se produit un truc inattendu, un gros halo de lumière se créé à partir de nos poignets et commence à nous envelopper. Je suis désormais plongée dans un univers étrange, je vois des images défiler devant moi. Deux petits garçon dont j’ai l’impression de reconnaitre le visage... Mais oui, c’est Nino et Jun. Les voilà adolescents maintenant, je commence à comprendre que c’est toute leur vie que je vois défiler. Ils ont beaucoup de vécu finalement et il y a beaucoup de choses auxquelles je ne m’attendais pas. Je vois leurs joies, mais aussi leur peine, leurs souffrances. Tous les moments de leur vie, rien n’y échappe, tout défile devant moi à une vitesse prodigieuse. Pourquoi? Je sens les larmes couler, je ne savais pas qu’ils cachaient tout ça, je les aient sous-estimé.
Puis d’un coup tout s’arrête le halo disparait peu à peu et enfin un dernier flash lumineux, puis des liens se tracent sur nos mains les joignant entre elles comme si les dessins ne faisaient plus qu’un.
Je relève les yeux vers mes deux camarades qui pleurent eux aussi.

- Pourquoi…
- J’ai vu toute votre vie.
- Je... je crois que c’est pareil pour tout le monde. Je... désolé de vous avoir manqué de respect. Je ne pensais pas que derrière votre vie d’idole vous aviez vécu ça.
- Mei-chan le tiens est surprenant aussi. Je crois que je te dois des excuses aussi pour t’avoir jugé.
- Pourquoi est ce qu’on a vu ça? Et pourquoi nos dessins sont-ils devenus ainsi?

*Ninomiya Kazunari, Matsumoto Jun, Mei Kanzaki vous venez de créer un link, désormais tout vous lie*

- Oi attendez! Il en explique pas plus? Sérieux ça veux dire quoi ça «Tout nous lie»?
- Et bien on a déjà plus de secret pour personne puisque toutes nos vies ont été dévoilées, mais pourquoi ça? Et est ce que ça s’arrête là?
- Nino... Pour la dernière scène que j’ai vu de la tienne... Désolé, c’était pas volontaire.
- T’inquiète J je sais... Qu’est ce que tu fais Mei?

# Je test un truc #

- Eh? Je t’ai entendu parler mais tes lèvres n’ont pas bougé.
- C’est parce que je l’ai pensé. Vous avez déjà lu Negima?
- Ouais
- Et bien tu sais avec leur carte après avoir fait un pactio ils peuvent communiquer par télépathie. Je me suis dis qu’avec ce que cette voix vient de nous dire c’était peut être possible que ça soit pareil pour nous. Et j’ai vu juste. On peu communiquer juste nous trois comme ça, il suffit de coller la marque à ton front comme je viens de le faire à l’instant.
- Eh~ T’es un génie.
- Me fait pas trop d’éloges après je vais prendre la grosse tête. Au fait je me suis demandé, dans votre groupe vous êtes cinq c’est ça. Mais pourquoi vous deux?
- A part que nous sommes les deux plus jeune je n’ai pas d’autres explication et ça m’étonnerait que celle-ci en soit une de toute façon.
- Ils prennent peut être pas les 30 ans et plus?
- Je sais pas. plaisantèrent-ils
- Bon quoi qu’il en soit c’est une drôle d’expérience. Je vais vous laisser dormir.
- Tu ne veux pas rester là? On est lié après tout. dit-il toujours sur le ton de la plaisanterie.
- C’est pas que je ne veuille pas de votre compagnie mais je ne vais pas laisser Mary-chan toute seule. Elle a perdue sa soeur après tout.
- C’est vrai...
- Bonne nuit alors
- Bonne nuit les garçons. Et Nino fait attention à tes lèvres. Dis-je en me moquant avant de regagner mon «dortoir»
- Gomen fit Jun en rougissant à l’adresse de Nino.

J’ouvre difficilement les yeux et fini par m’apercevoir que je suis seule dans la cavité.

- Mary?

Je me lève et me rend sur la rive du lac sous-terrain. La personne que je cherche est en train de se baigner, presque nue, dans cette eau si claire. Je ne sais pas quelle heure il peut bien être mais les autres ont l’air de bien dormir et je me dis que je peux aller la rejoindre.

-Bonjour. Bien dormi?
-...
- Tu sais tu peux me parler, j’ai peut-être l’air d’une rustre, mais je ne mors pas.

Elle soupire

- Et on est les deux seules filles maintenant, alors autant s’aider.
- Je ne veux pas créer des liens avec des gens que je ne reverrais pas tout ceci terminé.
- Enfin j’entend le son de ta voix. Si tu veux mon avis, on va être ici pendant longtemps. Et puis le Japon et l’Amérique ne sont pas si loin.

Elle soupire à nouveau

- Vous avez quelques bon arguments... Et puis vous n’allez pas me lâcher de toute façon..
- Exact. Mais tu peux me tutoyer, je ne suis pas aussi âgée que ça. (Bien qu’elles parlent en anglais et que ça ne fasse aucune différence ^_^’ )

A ce moment là, on entend un bâillement qui résonne dans la grande caverne.
Mince voilà les hommes qui se lèvent. Mary et moi récupérons nos vêtements et... merde ils sortent. Je lui montre l’enclave éclairée de la veille et lui fais signe de nager jusqu’à là-bas.
Ils se sont tous calés sur le même horaire ou quoi?
Voilà quatre hommes qui débarquent, les yeux endoloris. Nous longeons alors la parois pour qu’ils ne nous voient pas.

- Bonjour les gars
- Ah ces femmes, encore en train de dormir.

- Ok, ils sont de dos. A trois on y va et on cours derrière le mur. Dis-je en chuchotant.

Ella acquiesce.

- 1, 2, 3!

Comme prévu, le bruit de l’eau dégoulinante de notre corps fait du bruit, mais nous réussissons à courir assez vite pour nous cacher avant qu’ils ne se retournent.
Mary me regarde et nous explosons de rire en même temps.

- On forme une bonne équipe non?
- Je reconnais que c’est amusant.

Nous nous changeons et elle me dit qu’elle a essayé de faire comme les garçons et moi la veille en essayant ses pouvoirs.

- Ah super! Quelle arme?
- Et bien, je sais pas trop pourquoi mais c’est un éventail géant.
- Eh~ On regardera ça tout à l’heure. Je crois que pour sortir de ce monde il faut que nous vainquions le monstre d’hier, et pour cela il va falloir qu’on s’entraine.

Nous sortons de notre cachette et allons rejoindre les hommes qui se demandaient ce qu’il s’était passé en nous entendant sortir de l’eau.

- Bonjour vous quatre! Bien dormi?
- Impec’ ! Eh? Mais vous étiez déjà levée?
- Oui on est allé faire trempette.
- On ne vous a pas vu.
- On était presque toutes nues
- Sérieux?
- Mince j’ai raté les belles formes de mzelle Mei.
- T’es un pervers aussi le Coréen? Vous savez, Mary est bien foutue aussi.
- Le Coréen a toujours un nom.
- Désolé je ne m’en rappel jamais.

Suite à cette conversation sans intérêt j’explique à tout le monde mes découvertes de la veille et le fait que nous devons nous entrainer. Je préfère cependant ne pas exposer à tous ce qu’il s’est passé avec les idoles.

- J’ai aussi lu qu’on peut créer une sorte de point de sauvegarde. C’est à dire qu’à chaque fois que nous réapparaitrons dans ce... «monde» nous réapparaitrons à l’endroit choisi. Je propose donc de l’établir ici. Etes vous d’accord avec ça?

Un oui unanime se fit entendre. J'exécute donc le procédé pour créer le point de sauvegarde en me référant au livre.
Je m'apprêtais à expliquer comment faire fonctionner la marque mais un coeur de gargouillement me rappela que nous n’avions pas mangé depuis que nous sommes ici.

- Bon et bien... allons chercher de quoi manger ne...
Je vais juste rappeler pour les deux qui ne l’ont jamais fait, il faut serrer la main du côté où vous avez la marque pour en activer les pouvoirs. Il faut un minimum de concentration pour ça. N’est-ce pas monsieur le pervers.
- Oh!

C’est sur ces paroles que nous nous rendions à l’extérieur, plutôt sur nos gardes, ne sachant pas trop ce qui pourrait survenir.

Après quelques minutes de marche, nous repérons un petit étang non loin de là et je propose aux autres d’aller pêcher. Je suppose qu’il y a des poissons dans ce monde et que toutes les bestioles qui le peuple ne font pas 10 fois la taille normal.

- Si Riida avait été là...
- Qui ça?
- Notre leader, Ohno Satoshi.
- Ah~

Nous nous attelons à la fabrication de canes à pêche avec ce que nous trouvons et nous postons sur le bord de la petite étendue d’eau.
Alors que tout se passait bien et que la pêche était plutôt bonne - nous n’avons pas rencontré de bête étrange- un flash apparait dans le ciel. Chacun ayant pris le réflexe d’abandonner son activité pour se mettre en garde prêt à dégainer une arme pour quatre d’entre nous.
Seulement ce n’est pas un monstre qui apparait mais une personne.
Etonnés nous nous en approchons.











Nouveau Gif:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://selorah.livejournal.com/
hecate
Sempai
Sempai


Messages : 721
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 41
Localisation : là où mon coeur me porte
Gémeaux Chat

MessageSujet: Re: Hazardous World   Sam 25 Mai - 8:28

C'est qui? Hein la personne c'est qui? Un nouveau pour remplacer la pauvre soeur de Mary? Un adversaire? Toshi qui vient pêcher? Mais euh!!!!!!!!! La suite selo te plait....
j'adore...Merci pour cette fic...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Selora
Junjun Sensei
Junjun Sensei


Messages : 824
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 21
Localisation : Isère ou Montpellier
Humeur : Ca ca dépend
Balance Cochon

MessageSujet: Re: Hazardous World   Dim 2 Juin - 0:50

Voilà le chapitre 4~
Merci de lire et de commenter Hécate :)

L'image que j'ai mis n'a rien à voir avec le chapitre (enfin juste un petit peu), j'avais la flemme de faire un montage (et encore plus un dessin).

Bon révélation, qui est la personne qui arrive?

Dôzô~


Hazardous World




4th Stage

- Ri... riida? Mais qu’est ce qu’il fout là?
- Tu l’as invoqué ou quoi.
- Comme si c’était possible...
- Nino? Jun? Où suis je? J’étais en train de pêcher et je crois que je me suis endormi...
- Baka! Alors toi aussi tu as rejoins ce monde étrange...
- Comment ça?
- Fais voir ton poignet.

Il avait aussi la marque... Alors en voilà un autre. Il remplace Kate peut-être. Mais dans ce cas il n’y a plus de thèse concrète pour la sélection des personnes..
Ses deux collègues lui expliquèrent alors toute l’histoire et la signification de cette marque après que tout le monde se soit présenté à lui.
Ce type était plutôt bizarre, il prenait tout ça comme si c’était normal, enfin c’est l’impression qu’il donnait vu qu’il n’avait aucune réaction.
Il nous aida à pêcher et cuisiner les poissons et en même temps nous testions nos pouvoirs, je montrais à ceux qui ne savaient pas, accompagnée de Nino et Mary.
Après avoir tous bien mangé nous nous entraînions à nous déplacer et nous battre du mieux que l’on ponvais.
Le dernier arrivant s’était très vite fait à tout ça et semblait plutôt agile. Un bon élément. Mais son impassibilité devant les événements me perturbe. En quelques heures il en savait déjà presque autant, voir plus, que le Français et le Coréen.

#Nino, Jun, il est toujours comme ça votre ami?#
#Comment ça?#
#Bah.. j’veux dire il est arrivé ici bien après nous mais il réagit comme si tout ça était normal alors que nous on était en totale panique au début#
#Ah oui il est comme ça. Il en faut beaucoup pour l’effrayer. Puis il est un peu dans son monde aussi parfois. Peut être que celui-ci n’est pas si différent du sien. Qui sait# plaisanta Nino

- Vous faites quoi avec votre main sur le front? demanda l’objet de notre conversation par télépathie.
- Euh...
- C’est pour tester un sort. Des fois que l’on puisse concentrer l’énergie en faisant ça. J’ai lu un truc dans le genre dans le livre
- Ah je vois.
- Bon on est bientôt prêt.
- Pour?
- Affronter la bête.
- Vous ne m’avez pas parlé de ça. C’est quoi au juste?
- Un serpent aquatique géant.
- Eh? Maji? Tu te moques de moi c’est ça?
- Du tout.
- Sugoi~

Il semble plus excité que terrifié par ça. Ce type est définitivement bizarre.
Nous descendons donc vers la rivière dans le but de vaincre cette chose et enfin rentrer chez nous.
Mine de rien, nous avions beaucoup couru la veille car notre refuge se trouvait plutôt loin de la rivière où le serpent marin a engloutit Kate.
Le français, Thomas, semblait plutôt costaud à première vue, mais en fait il est plutôt du genre peureux puisque je le vois trembler, même s’il essai de le cacher le mieux possible.
Mary, elle, reste impassible. Enfin, c’est ce qu’elle essaie de faire croire. Je vois bien dans son regard qu’elle à l’intention de massacrer la bête qui lui a pris sa soeur.
Le Coréen, dont je n’ai toujours pas retenu le nom, à un regard sadique et sourit comme un bien heureux. Il a l’air d’un fou d’ailleurs.
Les trois japonais sont calmes et discutent ensemble de temps à autre.
Moi j’observe tout. Eux, mais aussi le paysage qui nous entoure. Des arbres, oui, il y en a beaucoup, mais ils ont quelque chose de peu commun. Déjà, leur taille est gigantesque pour la plupart, la couleur des feuillages est éclatante et il y a aussi beaucoup de fleurs que je n’ai jamais vu. Certains sont des arbres à fruits et à baies, mais là, de nouveau, je n’ai jamais vu de telles choses. Je me demande si c’est comestible.
Nous marchons sur des pierres dont les couleurs sont, ici encore, inhabituelles. Bien sûr la texture reste celle propre à ces minéraux, mais elles ont de légers tons colorés rendant ce monde lumineux et plein de gaieté, alors que paradoxalement il est habité de monstres.
Il y a beaucoup de mystères ici et je suis bien déterminée à en résoudre un maximum.

Nous arrivons enfin vers la rivière au bout de quelques minutes de marche.
Je pourrais être aveugle, je saurais que nous nous en approchons rien qu’en écoutant les autres.
Matsujun parle de plus en plus, la voix de Nino se fait hésitante et se brouille légèrement - le fait que ses mains tremblent le confirme -, Ohno est toujours aussi calme et impassible et le Coréen sourit et rigole de plus en plus.
Le Français tremble un peu plus et moi j’ai le coeur qui bât, non seulement parce que je suis effrayée, mais aussi parce que je suis excitée à l’idée du combat qui va suivre. Finalement je ne suis peut-être pas mieux que le Coréen.

Une fois à proximité de la rivière, j’utilise la vision spéciale pour voir où se trouve la bête. Je met du temps à la trouver. Ses écailles se confondent avec le sol au fond de l’eau et la vision thermique est faible puisque c’est un serpent à la base et donc il n’a pas le sang chaud.

- Il est là. dis je aux autres en montrant du doigt sa position. Il dort alors on peu en profiter pour l’avoir.
- On établit une stratégie avant?
- Ouais. je m’occuperais de l’aveugler comme avec le mille-pattes de l’autre fois. Nino et Matsujun, je propose que vous soyez aussi à l’offensive.

Ils hochèrent la tête en signe d’accord.

- Ohno et Mary vous serez en défense si ça vous va.

Ils firent de même que les deux précédents.

- Thomas et...
- Jyeon Hyun
- Voilà. Vous serrez centre. Un peu comme l’organisation d’une équipe de foot.
- Elle parle de foot elle? dit Nino à l’intention de Jun. Là encore il avait l’air de penser que je n’entendais pas.
Bon ça convient à tout le monde?
# Et je t’ai entendu Nino. Tu devrais savoir que je connais beaucoup de choses avec ce que tu as vu hier #

Il ne réagit pas et tout le monde se prépara pour le combat.
Je serais le première à aller m’occuper de ses yeux, mais pour cela j’avais besoin de l’aide de Mary pour le réveiller puisqu’on ne peut pas se battre sous l’eau.

Je me plaçais ainsi sur le rive juste au dessus de la tête de la bête. L’américaine donna un grand coup d’éventail qui provoqua un raz de marée par dessus la bête la dégageant de l’eau qui se trouvait autour d’elle et je bondis sur elle dans l’objectif d’atteindre ses yeux. Mon arme en transperça un mais c’est la seule chose que j’eu le temps de faire puisque le monstre m’envoya valser dans l’eau tout en poussant un cri très strident, il avait bien plus de force que le mille pattes, bien que sa taille était à peu près la même.
Ninomiya bondit sur les katanas que Jun avait croisé devant lui et sauta au niveau de la tête du serpent, il envoya son shuriken géant sur l’autre oeil de la bête, cependant, il fut lui aussi propulsé, mais sur le sol et sans son arme qui était restée planté dans la chair du monstre. Ohno courra vers lui et se mit devant pour le protéger, il semblait blessé et avait du mal à se lever.
Je retournais à côté de Jun trempé jusqu’à la souche et ça m’handicapais au niveau de ma rapidité puisque le poids de mes vêtement, même si je n’en avais pas beaucoup, était plus important.
Le français et le Coréen partirent à l’offensive eux aussi, ce dernier avait d’ailleurs toujours son sourire effrayant au visage mais il réussit à ligoter le reptile grâce à la grande chaîne qui lui sert d’arme. Le français, lui, planta son épée dans son corps mais il se prit un violent coup de tête qui était deux fois plus grande que lui, il atterrit contre un rocher et cracha beaucoup de sang avant de s’étaler au sol. Etait-il vivant? Je n’avais plus le temps de me poser la question car maintenant c’est Jun et moi qu’il projetait d’attaquer. Nous nous séparions avant que sa tête s’abatte sur nous puis courions du mieux que nous pouvions tout en réfléchissant à ce que nous allions faire...

#Jun je crois que nous faisons trop de bruit, c’est pour ça qu’il nous repère... Je pense que... ah je sais! Si Mary envoie un coup d'éventail, le bruit du vent va brouiller ses pistes, il faudra ensuite qu’on se place stratégiquement pour l’attaquer et l’avoir. #
# C’est une bonne idée. Il faut que nous trouvions son point faible et je pense qu’il est au niveau de son visage vu que ses écailles sont très solides sur son corps#
#Oui tu as raison, que pense tu de la zone juste entre ses deux yeux?#
# Essayons ça#
# Yosh, emmenons le jusqu’à la lisière de la forêt. Non seulement il sera moins rapide que dans l’eau, mais en plus nous pourrons l’attaquer depuis les arbres.#
# Ca marche#

Nino qui était à proximité de Mary devait lui faire passer le message. Lui et Ohno resterait à distance pendant que ce dernier essayait de le soigner.

# Nino, c’est Mei. Dis à Mary de nous suivre. Et à mon signal il faudra qu’elle donne un coup d’éventail en direction de la bête.#
#Ok#
#Ca va toi sinon?#
# Je me suis déjà senti mieux mais bon. J’approuve votre stratégie en tout cas.#
# Héhé. Prévient vite Mary qu’on en finisse#

Je le vis lui parler et elle se mit à courir dans notre direction. Je lançais un regard furtif à Jun puis il hocha la tête. Nous étions maintenant proche des arbres et je fis signe à Mary d’y aller. Elle se stoppa net et jeta un puissant coup qui créa un vent terrible.
Je bondis sur un arbre et Jun fit de même. La stratégie marchait car la bête semblait complètement déstabilisée et ne savais plus où aller. Lorsqu’elle passa entre les deux arbres sur lesquels nous étions postés, je fis signe à Jun et ensemble nous sautions sur la zone que nous avions définit. Nous lui transpercions le crâne et après beaucoup de ténacité de notre part et du monstre, nous fûmes projetés sur le sol lorsque la bête s’y effondra. Ma tête tapa le tronc d’un arbre et je fut sonnée, tout devenait trouble, puis plus rien, le noir total.













Nouveau Gif:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://selorah.livejournal.com/
hecate
Sempai
Sempai


Messages : 721
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 41
Localisation : là où mon coeur me porte
Gémeaux Chat

MessageSujet: Re: Hazardous World   Dim 2 Juin - 2:16

Alors oui mais non là!!! Tu peux nous (me lol) laisser comme ça... C'est pas humain!!!
Seloooooooo!!!!!!!!!!!!!!!

Bon, j'avais raison (pour une fois)c'est Riida qui est les a rejoint... Bon, peut être encore un en moins... J'aime beaucoup l’éventail et les techniques qui vont avec...
J'ai adoré quand elle se pose la question de savoir si toujours comme ça et les réponses qui lui sont données...
Pauvre Nino blessé... Je peux jouer les infirmières s'il veut... (mouais c'est ça rêve!)

Merci pour ce chapitre Selo et sérieux, vite la suite!!!!


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mawoo
Sempai
Sempai


Messages : 47
Date d'inscription : 09/05/2013
Age : 19
Sagittaire Buffle

MessageSujet: Re: Hazardous World   Jeu 20 Juin - 18:20

*Chapitre 2*

Citation :
"- J’avoue que c’est vraiment balèze cette vision. Encore mieux que les caméras thermiques. Yappari, Mei-chan a de jolies formes.
- Oi! Hentai~
- C’est pour ça qu’elle a dit intéressant tout à l’heure? Tu regardais quoi perverse?
- Ton petit membre"

... XDDD Bwahahaha~



Citation :
"Je me rend alors dans leur pièce mais la scène à laquelle j’assiste alors me laisse sans voix."
Pourquoi je sens le Yaoi arriver ? 8D *continue à lire* Like a boss~


*Chapitre 3*


Nino a écrit:
- Misère
... Je l'imagine trop le disant xDD



Citation :
"- Ils prennent peut être pas les 30 ans et plus?"

Merci Nino... Pis t'as rien à dire maintenant sale vieux ! xD *happy birthdaaay~*



Citation :
"N’est-ce pas monsieur le pervers.
- Oh!"
Tu préfères "Le coréen" finalement ? 8D



Citation :
"Après quelques minutes de marche, nous repérons un petit étang non loin de là et je propose aux autres d’aller pêcher."
Eh les mecs ! D: Il manque Ohno pour pêcher ! *PAN*



Citation :
"- Si Riida avait été là...
- Qui ça?
- Notre leader, Ohno Satoshi.
- Ah~"
Qu'est-ce que je disais ! Nanmaisoh !

Haaan c'est qui qui arrive ? *-* Ohno ? Tu as eu les oreilles qui sifflent à cause de leur incapacité à pêcher décemment ? 8D *pan*

*Chapitre 4*
JE LE SAVAIS 8D *s'auto lance des fleurs*


Citation :
"Ce type était plutôt bizarre, il prenait tout ça comme si c’était normal, enfin c’est l’impression qu’il donnait vu qu’il n’avait aucune réaction."
... Bah il viens de ce "réveiller" aussi hein .o. Puis c'est Riida quoi... *pan*




Citation :
*parlementage sur la poiscaille qu'il faut buter*
- Sugoi~


... En même temps il fallais s'attendre à cette réaction~ Pêcheur téméraire ! *pan*



Citation :
"Nino qui était à proximité de Mary devait lui faire passer le message. Lui et Ohno resterait à distance pendant que ce dernier essayait de le soigner."
Ohno Kawaii *-* Il le protegeuhh~


BIEN maintenant que j'ai tout lu... LA SUITEUUUH ! Et que ça saute comme des sauterelles ! C'est a dire vite et haut ! xD *pan*
Revenir en haut Aller en bas
Selora
Junjun Sensei
Junjun Sensei


Messages : 824
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 21
Localisation : Isère ou Montpellier
Humeur : Ca ca dépend
Balance Cochon

MessageSujet: Re: Hazardous World   Jeu 20 Juin - 22:27

Allé, le voilà le chapitre suivant :p

Bon alors vous le verrez, la police est différente, et la couleur de Nino aussi. Parce qu'avec la mise à jour de forumactif ça m'a directement mis les couleurs que j'ai sur mon logiciel de traitement de texte et par la même occasion la même police. Je ne sais pas pourquoi les codes n'agissent pas, ça m'énerve, mais tant pis j'ai la flemme de m'acharner la dessus ce soir x)
Il y a aussi la couleur d'un certain personnage qui risque de faire mal aux yeux, enfin vous verrez.
Il y a aussi des tournures de phrases qui je pense sont un peu bizarres mais j'étais vraiment atteinte de flemingite aiguë là x)   (enfin je suis super fatiguée en fait alors la flemme).

Et donc merci beaucoup pour vos commentaires. Voici un petit chapitre. ^^

Dôzô




Hazardous World




5th Stage

Le réveil sonne, j’ai un horrible mal de tête et j’ai du mal à émerger. Ca fait bien longtemps que je n’avais pas mis de réveil...
Puis je me lève d’un coup. Qu’est ce qu’il s’est passé au juste. Comment tout ça à fini? 
Je remarque quelque chose dans ma main. De l’argent? Encore? La c’est définitivement louche. Je n’avais certainement pas quinze mille yens hier... J’y comprend rien... Comment ça se fait.
Bref, je les gardes, je ne vais pas m’en plaindre après tout. Je me prépare rapidement et décide donc de m’arrêter quelque part sur mon chemin avant de me rendre à l’adresse donnée par Jun. Décidément ça fait du bien de manger comme ça. Mais d’où vient cet argent?
Je réfléchi un moment, puis j’eu une illumination. L’autre fois le game master m’a dit que j’avais gagné 5 points et en me réveillant je me retrouvais avec 5 000 yens. Est ce que par hasard on gagne une somme d’argent équivalente au nombre de point? Mais je n’ai pas entendu les résultat d’hier, alors je ne peux le confirmer... A voir la prochaine fois.
C’est sûr ces réflexions que je me retrouve devant un grand building. Pas d’erreur c’est l’endroit indiqué sur le papier... Je ne suis jamais rentrée dans un tel endroit depuis que je suis au Japon.

Je me rend à l’accueil et dis que je viens de la part de Matsumoto Jun. La femme semble assez sceptique devant mes paroles. Après coup, c’est vrai que je suis pas vraiment bien habillée pour un éventuel premier jour de travail et qu’une personne comme moi puisse connaitre une idole doit en effet sembler improbable. 


- Vous ne pouvez pas lui dire que Mei Kanzaki est là s’il vous plaît?
- Il n’est pas encore arrivé. me répondit-elle sèchement.

Ouais bon ok... Je sens qu’on ne va pas partir sur de bonnes bases avec cette femme. Inconsciemment je colle mon poignet à mon front dans l’espoir de joindre Jun ou Nino, mais c’est une idée très stupide étant donné que ça ne marche pas dans notre monde... 
Puis je vois arriver l’espoir tant attendu. Cet homme, un peu deux de tens’ mais qui n’a quand même peur de rien, il est là! C’est vrai qu’il est du même groupe que les deux personnes auxquelles je suis liée.
Je lui fis signe pour qu’il me remarque, mais il semblait à moitié endormi. Je me précipitais donc en sa direction et me postais devant lui.


- Yo!
- ...

Il ne répondit rien et bugua sur moi un bon moment. Puis d’un coup la connexion se fit.

- Eh mais tu.. tu es...
Oui
Vous êtes la fille dans mon rêve!

Grande déception! Il a crut que c’était un rêve. Bon il va falloir que les deux autres lui expliquent que l’heure est grave. Enfin façon de parler.


- Euh... oui c’est ça! Dis moi, Matsumoto m’a dit de venir ici mais cette femme là bas ne veut pas me croire.
Bah pourquoi? Vous avez déjà rencontré Jun-kun?
Oui, en effet et il m’a donné ce papier. dis je en lui tendant le papier donné la veille.
Ah ouais ça ressemble bien à son écriture. Mais comment?
C’est une longue histoire... Vous ne pouvez pas m’aider à entrer en tout cas?
Bah... c’est que...
Ah Mei-chan! s’écria une personne derrière moi.


Je me retourne alors et mon sauveur est là.


- Matsujun! Enfin tu es là. Cette femme là bas refuse de me croire et cet idiot n’a pas tout compris à ce qu’il lui est arrivé cette nuit. ajoutais-je en désignant le leader du groupe.
Ah... Il va falloir qu’on lui explique. Ca va toi sinon?
Ouais pourquoi?
Parce que tu t’es sacrément cognée.
De quoi vous parlez? 
Allons-y, je t’expliquerais dans la loge riida.

Nous entrons tous les trois dans l’ascenseur et je vois la femme de l’accueil me jeter un regard noir. Je répond de façon très puéril en lui tirant la langue puis les portes se ferment devant nous.


Nous irons chez notre patron tout à l’heure. Il y a une place vacante dans l’équipe graphique et informatique.
Qu’en dis tu?
J’adorerais.

Nous arrivions dans la dite loge, deux personnes que je n’avais pas encore vu y étaient. Sans doute les deux derniers membres du groupe.


- Salut riida et Matsujun! Et... mademoiselle?
- Mei Kanzaki.
- Enchanté.
- De même. Même si je ne savais vraiment pas qui il était, enfin je l’avais déjà vu sur des affiches publicitaires, mais je ne connais pas son nom. Je regarde alors Matsujun qui semble avoir compris mon désarrois.
Lui c’est Sakurai Sho et l’autre là-bas c’est Aiba Masaki. me murmura t-il à l’oreille.
Ah merci.
Ne Jun-kun, pourquoi est ce qu’elle est là? demanda le dit Aiba.
Pour une offre d’emploi.
Oh~ Laquelle?
Informatique.
Eh~
Ninomiya-san n’est pas là?
Il m’a envoyé un message ce matin, il a dit qu’il arriverait un peu en retard mais n’a pas donné plus de précisions.
Oh.. j’espère qu’il va bien. murmurais-je
Elle connait aussi Nino? atterrit Ohno
Je t’expliquerais. répondit-il tout bas pour que seul lui, et moi par la même occasion, entende.


Nous allions donc discuter calmement tous les trois pour expliquer la situation au plus vieux. Il avait remarqué sa marque mais pensait que c'était Nino qui lui avait fait une mauvaise blague en lui dessinant dessus et que ça n'était pas parti. 
Il resta longtemps surpris en apprenant ce qu'il se passait vraiment, enfin c'est ce que j'en avais déduis parce qu'il avait encore l'air de buguer le regard dans le vide.
Nino arriva juste après cela et vint directement vers nous trois après avoir salué les deux autres, mais je sentais qu'il n'allait pas très bien même s'il le cachait formidablement bien. 
Je demandais alors ce qu'il s'était passé après que je me sois évanouie. 
" L'annonce des points a été faite. Toi et moi 15 points, Nino 10, Mary et le coréen 7 et Ohno 3" avait  commencé à me raconter Jun. Je lui demandais pour le français puisqu'il ne l'avait pas mentionné. 


- On l'a perdu...
- Merde.... Deux en une session on a pas géré... 
- Ouais... En espérant qu'ils soient encore vivant dans ce monde.
- Seule Mary pourra nous le dire à la prochaine. 
- Vous aviez tous les trois déjà eu l'expérience avant hier si je comprend bien?
- Oui 
- J'ai étudié un peu le rapport de temps entre chez nous et là bas puisque je me suis réveillé directement après au lieu de finir ma nuit. Commença Jun
- Et donc?
- Jun on vient de nous dire que le boss était prêt a recevoir Kanzaki-san. Coupa Sakurai
- Ok. Merci Sho-chan. 
On continuera le conversation plus tard. Allons y Mei-chan. 
- Je viens avec vous. Ajouta Nino qui eu un mouvement de faiblesse presque impercevable. 

Je le regardais inquiète. Qu'est ce qu'il avait et pourquoi ne disait-il rien?
Ils me conduisirent quelques étages plus haut. Et nous patientions devant une porte qui était celle du bureau de la personne qui déciderais de mon avenir professionnel, je suppose.

On nous fit entrer et c'était une femme qui se tenait devant nous. Je pensais que la personne qu'ils appelaient boss était un homme. 
- C'est notre responsable, le nièce du big boss Johnny Kitagawa. Me confia Jun à l'oreille avant de passer le pas de la porte. Elle a la charge de certains groupes de l'agence et nous en faisons parti. 
- Mais pourquoi c'est elle que je vois pour être embauchée alors?
- Parce que tu travailleras pour notre groupe si tu es prise. 
- Sérieux?! Et dire que je détestais le monde des idoles. Murmurais-je pour moi même. Mais Jun semblait m'avoir entendu vu le petit sourire un peu crispé qu'il fit.
- Bonjour mademoiselle Kanzaki.

Je fut surpris qu'elle connaisse mon nom,  je me tournais vers les deux idoles en me disant que c'était eux qui lui avaient dis mais ils avaient l'air aussi surpris que moi.

- Bonjour. Hajimemashite. Répondais-je timidement.
Vous ne m'êtes pas inconnue vous savez. C'est pourquoi j'ai accepté la requête de Matsumoto-kun lorsqu'il m'a envoyé un message ce matin.
Ah oui?













Nouveau Gif:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://selorah.livejournal.com/
hecate
Sempai
Sempai


Messages : 721
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 41
Localisation : là où mon coeur me porte
Gémeaux Chat

MessageSujet: Re: Hazardous World   Jeu 20 Juin - 22:48

rahhhh trop court!!!!!!!!!!!!!!!
vous m'avez contaminée. Lol

Mon pauvre Kazu qu'est-ce qu'il a? Ressent-il les blessures reçues si oui cela veux dire que les deux autres sont véritablement mort non? Ca craint...
Et cette femme? Comment se fait-il qu'elle connaisse Mei?
Mai euh!!! Je veux la suite selo....
Merci pour se chapitre en tout cas...
Bisouille...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Tininy
Admin/Créa
Admin/Créa


Messages : 1466
Date d'inscription : 11/05/2011
Localisation : Là où Onee-chan se trouve xD sinon Angers
Humeur : Se pose des questions

MessageSujet: Re: Hazardous World   Ven 21 Juin - 6:16

La suiteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee XD


Revenir en haut Aller en bas
http://tininy.skyrock.com/
Toup's
Sempai
Sempai


Messages : 362
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 23
Localisation : Angers
Humeur : I ♥ ゲーマー !! ~
Cancer Coq

MessageSujet: Re: Hazardous World   Sam 22 Juin - 13:30

Voilà tout lu !! Héhé, je suis trop forte x)
J'adore cette histoire ! Comme je te l'ai dit, ça me fait trop penser à GANTZ ^^ Avec les monstres, les points etc ... 

Mais si c'est comme dans Gantz, les 2 autres sont définitivement morts ... Parce que si je me souviens bien, dans le film, si tu meurt pendant une mission avant que la mission soit terminé, tu reviens pas dans le pièce blanche ... Aaaah ! J'espère que ce n'est aps tout à fait comme dans Gantz ... Ou alors ? Les autres vont mourir les uns après les autres et à la fin il restera que Mei et les 5 Arashi ? Naaaan, ça serait pas cool pour les autres :/
Bon bah j'attend le prochain chapitre pour savoir s'ils sont morts ou pas ...

Sinon, Ohno m'a bien fait rire avec son "Sugoi~" xD De toute manière, du moment qu'on lui parle de pêche et de poissons, il est heureux x)

Et cette petite scène de retrouvaille à la Johnny's ... LOL il me fait trop rire Toshi "la fille de mon rêve !". Je sais que c'est pas ça qu'il recherchait, mais ça fait un peu pervers x)
Heureusement, Marvelous débarque et sauve la situation ! Yeaaah ! Marvelous POWAAA <3
Et Mei, très classe, très mature ... Tirage de langue à la secrétaire de l'acceuil bouhahaha ! (enfin je crois que j'aurais fait pareil xD)

Bon, à la fin, tout ça me turlupine ... Comment elle connait Mei ? 
Très intéressant tout cela ... hum hum *concentration maximum max* (j'aime cité Sho-boulet *.*)
Je ne vois pas comment elle pourrait la connaître ... Elle a vécu en France pendant super longtemps, et au Japon elle a pas fait grand chose apparamment ... Etrange, étrange ... 

Bon bah, j'ai plus qu'à attendre le prochain chapitre !!
Aller, courage !! :D



I ゲーマー  ~
Revenir en haut Aller en bas
Selora
Junjun Sensei
Junjun Sensei


Messages : 824
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 21
Localisation : Isère ou Montpellier
Humeur : Ca ca dépend
Balance Cochon

MessageSujet: Re: Hazardous World   Sam 22 Juin - 23:29

Merci pour vos commentaires~ 
Je vous met le chapitre 6 comme c'était pas très long le 5 et que celui la n'est pas des plus passionnant je crois x) 


Comme je l'ai déjà dit quelque part, j'aime bien lorsque vous émettez des hypothèses alors n'hésitez pas à continuer de le faire xD 


Je sais pas quand je posterais le 7 parce qu'il est encore en cours d'écriture (bah bravo Selo où as tu mis la marge de chapitre que tu te laissais x) Oui je me parle toute seule. )
Je mettrais une photo plus tard parce que là la flemme m'habite x)


Chapitre 6
Dôzô~





Hazardous World





6th Stage

Pour être précise, c’est plutôt vos parents qui ne me sont pas inconnus.
Ah, je vois. Puis-je vous demander d’éviter de me parler d’eux s’il vous plaît. J’ai du mal à me contenir à leur sujet.
Très bien, je peux comprendre. Oh, mais asseyez vous tous les trois voyons.

Nous nous exécutions, Jun et Nino me regardaient avec compassion puisqu’ils connaissent mon passé... J’aurais préféré qu’il n’en sache rien d’ailleurs, mais nous devons nous accorder chacun notre confiance puisque nous connaissons tous les trois nos passés. 

La femme en charge d’Arashi m’expliqua qu’elle plaçait beaucoup d’attente sur moi pour le travail proposé, sachant que j’étais le fille de mes parents, sans blague, je devais sans doute être aussi «douée» qu’eux. Ca m’embêtais beaucoup de savoir que c’est «grâce» à mes parents que je vais être embauché, pour leur renommée, mais le fait de savoir que ça allait être aux côté de mes deux compagnons de liens me rassurait un peu et m’encourageait à le faire. J’avais donc pour devoir de m’occuper des covers de CD, affiches et concert ainsi que toutes les choses qui nécessitent une touche graphique pour le groupe Arashi, enfin pour l’instant. Mon défi était de relever encore plus le niveau de leur ventes, bien qu’il soit déjà très élevé, en y apportant des techniques modernes et une bonne stratégie marketing, rien que ça.
Mais comme j’aime les défis j’acceptais avec plaisir.

En revanche il ne fallait pas croire que j'allais être embauchée comme ça sous prétexte qu'elle connaissait ma famille, je devais faire mes preuves et rapporter un projet à la fin de la semaine. 
Le projet en question, une demo 3D du prochain PV d'Arashi. J'étais libre sur la chose mais je devais pour ça bien évidemment écouter la musique. Une semaine c'était vraiment court il allait falloir que je bosse comme jamais. 

Suite à cet entretien je retournais dans la loge du groupe accompagnée de Ninomiya et Matsumoto. 
Je demandais si je pouvais écouter le musique sur laquelle je devais travailler et ça ne dérangea personne. 
Le son est intéressant et les paroles me plaisent. Finalement j'ai sous estimé ce groupe. Il est plus intéressant qu'il n'y parait. 
Des la première écoute je me met à écrire tout ce qu'il me vient à l'esprit au sujet de la musique et son contexte. Je sens le regard des 5 autres personnes sur moi et un léger coup d'œil m'apprend qu'ils ont l'air impressionné par ce que je suis en train de faire, aussi banale que ce soit. Enfin pour moi ça l'est, peut être que pour eux c'est pas commun d'écrire trois pages en cinq minutes.
Dix minutes plus tard, je les entendis dire qu’ils partaient faire un enregistrement, mais ma seule réponse fut un hochement de tête. Je suis plutôt imperturbable quand je suis lancée.
Je continue d’écrire, je visualise, créé, met en forme, chaque détails, chaque mouvement et chaque élément de décor se forment peu à peu dans ma tête et prennent forme sur mon ordinateur et la feuille du carnet de dessin sur lequel je griffonne et ébauche des tonnes de choses. 
Je suis tellement prise que je ne me rend même pas compte que les garçons sont revenus. 
Dire que je suis en transe est peut-être un peu fort mais je n’en suis pas loin. C’est Aiba-san qui me sort de mon monde en me demandant si ça va et si je souhaite un café. Je lui râle d’abord après car je déteste être dérangée dans ces moment là, puis me rendant compte du bazars que j’ai mis sur la table et le regard des cinq hommes complètement ahuris, je me calme et accepte volontiers. 


T’es sûre que tu vas bien? Est ce que tu es seulement normale?
Je te retourne la question, monsieur je fais genre que je vais bien alors que t’as failli flancher à plusieurs reprises. Tu arrives peut-être à duper les autres mais pas moi.

Les quatre autres se retournèrent vers le concerné


Tsk. J’ai la réponse à ma deuxième question au moins. Tu n’es définitivement pas normale pour remarquer des choses que les gens ne remarquent même pas d’habitude.
Qui sait. Bon vous tombez bien. Je pensais vous demander votre avis pour ce que j’ai commencé à faire. C’est votre chanson alors je pense qu’il est préférable d’avoir votre avis.
C’est la première fois qu’on nous demande à ce stade là de la production. 
Alors c’est avec plaisir.
Et oh Nino, ne penses même pas t'éclipser comme ça. Tu vas nous dire ce qu’il y a.
Je peux aller aux toilettes Masaki?

Ce dernier baissa la tête en soupirant et vint s’installer à la table avec les cafés. J’organisais toutes mes feuilles pour leur montrer au retour de Ninomiya. Mais comme il tardait les autres s’inquiétèrent et Aiba alla voir accompagné de Matsujun. Je continuais pendant ce temps d’organiser les infos sur mon ordi et de travailler mes éléments graphiques. 
Les deux revinrent avec Nino qu’ils soutenaient difficilement. Les deux plus âgés du groupe se précipitèrent pour les aider à l’installer sur le canapé. 


Qu’est ce qu’il s’est passé?
Il s’est évanoui dans les toilettes. Il avait fermé à clé en plus cet idiot alors on a du forcer la porte
Gomen les gars. Je sais pas ce que j’ai...

Moi je pensais avoir compris. Il avait subit un sacré choc dans la session de la veille et apparemment ça se répercutais sur son état de santé ici.


- Tu devrais te reposer demain. dis-je impassible en buvant la dernière gorgée de mon café.
Dois-je écouter le conseil d’une personne aussi bizarre?
Elle a raison Nino, arrête de faire ton sale merdeux. Demain t’as un jour de congé alors t’as intérêt à te reposer comme il faut pour te rétablir au maximum.
Oui chef. soupira le concerné.
- Le sale gosse est-il suffisamment en forme pour poser son derrière à cette table ou faut-il que je me déplace?
C’est bon j’arrive.

Ils se placèrent tous autour de la table, Aiba aidant Nino à le faire, puis je commençais mes explications, il m’écoutèrent tous très attentivement, une part d’admiration dans leur regard, même celui qui semblait lutter difficilement depuis tout à l’heure pour ne rien rater de ce que je disais et montrais. 


- Alors vous en pensez quoi?
Perso j’adore, je trouve que ça correspond bien à la musique et aux paroles.

Ils approuvèrent tous ce que leur camarade venait de dire et c’était réjouissant. Il était l’heure de rentrer dans mon taudis, je ne les reverrais pas avant la semaine suivante car je n’avais pas besoin de me rendre à l’agence pour travailler et au moins je ne risquais pas d’être dérangée pendant mon travail. 

Oui j’avais d’abord pensé que je ne les reverrais pas de si tôt mais c’était une erreur pour deux d’entre eux puisque notre troisième session commençait cette nuit encore. La sauvegarde avais marché dans la session précédente puisque nous étions belle est bien sur les rives du lac sous-terrain.
Attendez... Deux?


- Où est Ninomiya?
Bonne question.

Matsujun essaya de le contacter grâce au pouvoir qui nous unissais, mais rien, aucune réponse. 

-Quelqu’un peut-il nous expliquer ce qu’il se passe s’il vous plaît? demandais-je sans vraiment attendre de réponse.

Mais contre toute attente, une voix se fit entendre.

*Vous avez demandé l’Help Game, vous avez le droit à une question par jour.*


- Eh? Sérieux? Pourquoi on ne nous l’a pas dit plus tôt?
Comment se fait-il que l’un de nos camarade ne soit pas là aujourd’hui alors qu’il n’a pas perdu à la dernière session?
Et Jun tu poses ça comme question!? Y’en a des plus importantes quand même!
On s’en fiche. Je veux savoir pourquoi Nino n’est pas là.

*Les participants doivent avoir un certain taux d’énergie pour pouvoir rejoindre le jeu. Celui de votre camarade est inférieur au niveau exigé. Il est donc temporairement Hors-jeu.*

La voix s’arrêta et laissa place à un flash lumineux puis une nouvelle personne commença à se matérialiser. 


- Encore!
C’est qui cette fois?
Eh!!!??













Nouveau Gif:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://selorah.livejournal.com/
Toup's
Sempai
Sempai


Messages : 362
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 23
Localisation : Angers
Humeur : I ♥ ゲーマー !! ~
Cancer Coq

MessageSujet: Re: Hazardous World   Dim 23 Juin - 10:31

Waaaah! La suite !! 
Alors qui est cette nouvelle personne : Sho ou Aiba ? Ou alors Sho avec un Aiba-sangsue collé a lui ? XD
Et Mei a l'air douée dans ce qu'elle fait, tant mieux comme ça elle pourra avoir n bon boult a la Johnnys 
Par contre elle a pas l'air de chérir le souvenir de ses parents ... Vu comment la manager en parle, je suppose qu'ils sont morts ... Ils avaient l'air connus dans leur domaine .. 
Très intriguant tout cela ! 
J'ai hâte de lire la suite ;)



I ゲーマー  ~
Revenir en haut Aller en bas
Izorude
Sempai
Sempai


Messages : 145
Date d'inscription : 17/09/2013
Age : 22
Taureau Chien

MessageSujet: Re: Hazardous World   Mar 24 Sep - 18:35

Alors j ai littéralement devoré ta fic elle est géniale
Jme demande bien qui va débarquer maintenant
En tout cas hate de lire la suite!!!!!


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hazardous World   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hazardous World
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Johnny's Fansub :: Fics-
Sauter vers: