Nos Johnny's Fansub
Bienvenue sur Nos Johnny's
Afin de profiter de toutes les news, photos, vidéos et autres traductions sur Les Johnny's, veuillez vous identifier si vous êtes déjà membre ou alors de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
Bonne visite
Toute l'équipe de Nos Johnny's

Nos Johnny's Fansub

Tout ce que vous voulez savoir sur nos Johnny's adorés. Vous trouverez ici des fiches complètes sur eux, leurs news, leurs chansons, photos...
Arashi, Kat-tun, News, Kanjani8, Kis my ft2, Hey say jump, ...

 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'impensable vérité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
minipouce sensei
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 50
Localisation : toulouse
Humeur : timide, parle peu
Verseau Chèvre

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Dim 28 Juil - 17:54

On en sait un peu plus , Merci pour cette suite avec ce bon chapitre ( heureusement que ce n'est qu'une fic car l'host je lui ferait bien manger les pissenlits par la racine avec une rapidité phénoménale) , mais bon du calme , j'ai apprécié cette active complicité pour retrouver ce pauvre Masaki , chacun démontrant a leur façon l’inquiétude , le désespoir de voir Masaki vouloir quitter le groupe et faire une grosse bêtise . Jun dépêche toi dis lui quelque chose , ou fait quelque chose mais dépêche toi et puis AKI s'il te plait la suite .
Revenir en haut Aller en bas
mystic18
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 37
Localisation : durtal
Emploi/loisirs : je passe le plus possible de temps devant les dramas
Humeur : ca va bien
Bélier Singe

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mar 30 Juil - 17:38

merci pour ce chapitre trop bien, trop bien
mais qu'est ce qu'il veut ce type et puis lache jun moi aussi j'ai envie de le frapper
mais là c'est à jun de jouer il faut qu'il parle à masaki qu'il lui dise n'importe quoi, hein non tu ne quittes pas le groupe et non tu ne sautes pas bien sur allez jun ou dis lui que tu l'aime......
merci et vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Chantelo
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 19/08/2013
Age : 45
Localisation : Pas-de-Calais
Lion Rat

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Lun 19 Aoû - 16:12

Merci pour cette fanfic.

Aiba ne fait pas de bêtise, c'est qu'il tient à toi le beau Jun. J'espère que tu ne vas pas nous le faire mourir  .

En tous cas, je suis impatiente de voir la suite. Est-ce que Jun va lui dire qu'il l'aime ? quand à l'host je le voit bien écraser par un bus Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Aki
Designeuse
Designeuse
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Dramater, Grapher & Ecrire ♥
Humeur : Toujours très bonne
Balance Singe

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 4 Sep - 11:33

Je m'excuse pour l'immense retard !!!!! *cherche un moyen de se faire pardonner*

Heca-chan : haha oui, c'est vrai que j'ai été vraiment sadique xD (et encore tu n'as pas encore lu le nouveau chapitre juste en dessous xD) ^^ xDD je t'en prie, merci à toi de m'avoir lu et de toujours me lire ♥

Minipouce: merci de m'avoir lu <333 et j'apprécie que tu ais vu que leur détresse, leur inquiétude étaient toutes différentes ♥♥

Mystic: Merci de m'avoir lu ** ♥♥ l'host n'aurait pas fait long feu avec tout le monde xD ce que je peux comprendre, j'ai aussi une très grande envie de le massacrer en écrivant xDD merci à toi de me lire ♥

chantelo: Merci de me remercier pour la fic ♥ et merci de me lire <3 réponse dans le nouveau chapitre, juste en dessous ^^

Je vous remercie encore tous et je m'excuse encore pour le retard :) Voici la suite =D j'espère que vous allez l'aimer ♥



L'impensable vérité

Chapitre 14
« Jun... »

Matsumoto devait faire quelque chose. Il devait l'empêcher de sauter. Comment avait-il pu en arriver, là ? Comment avait-il pu en arriver à vouloir sauter de cet immeuble ? Jun se sentait complètement dépassé mais, il devait trouver un moyen pour qu'Aiba ne tombe pas. Jun venait de trouver une solution : il allait lui parler, le convaincre de ne pas faire un pas de plus. Matsumoto se remémora l'intonation d'Aiba quand il avait énoncé son nom. Ce fut comme un souffle. L'avait-il sentit arriver ? Ou bien, avait-il énoncé son prénom sans savoir qu'il venait d'arriver derrière lui ? Jun n'en savait rien.

Il s'approcha encore un peu d'Aiba et leva ses mains doucement, voulant être prêt à le rattraper à tout moment. Il y avait encore de l'espace entre eux et Jun sentit sa peur monter encore plus car il remarqua que Masaki avait la jambe plâtrée qui le faisait tanguer doucement. Il perdait à vue d’œil son équilibre avec ce plâtre. Mais Aiba ne devait pas s'en rendre compte ou bien cela lui importait peu. Jun observa chaque parcelle du corps de Masaki avec concentration. Mais, il ne devait pas faire que cela et prit la parole doucement, pour ne pas le faire sursauter.

« Masaki...que fais-tu ? Tu ne veux pas rentrer avec moi ? »

Il eut un temps.

« Masaki ? »

Jun resta bloqué. Pourquoi ne répondait-il pas ? À quoi pensait-il, là, en regardant l'horizon ? L'avait-il vraiment entendu ? Jun recommença à l'appeler, toujours très doucement.

« Masaki ? »
« Jun ? C'est...toi ?
»

L'intonation d'Aiba ne concordait pas avec la manière dont il tanguait. Il avait utilisé une voix trop douce et calme.

« Oui...c'est moi »

Il eut un temps de nouveau. Aiba semblait dans un état hypnotique tant il semblait ne pas entendre vraiment les choses. Son corps n'avait aucune réaction.

« Masaki...tu ne veux pas rentrer avec moi ? »

Jun se mit à réfléchir à d'autres phrases qu'il pourrait utiliser. Que pouvait-il lui dire ? Il sentait qu'aucun mot ne lui créerait une réaction. Mais, il devait lui parler. Il se mit donc en quête d'un sujet.

« Gomen ne, Jun... »

Il eut une pause de quelques secondes.

« je ne vais pas pouvoir... »

Aiba venait d'énoncer ces mots dans un souffle. Matsumoto voulu dire quelque chose mais son sang ne fit qu'un tour. Masaki avança un pied vers le vide puis, son propre corps. Jun voulait crier mais aucun son ne sorti. Il voulait courir mais ses jambes étaient bloquées.

Il se mit rapidement une claque intérieure et se jeta sur Aiba. Il comprit qu'il ne se serait fallu qu'une seconde de plus. En effet, les jambes de l'amoureux des animaux ne touchaient plus le toit maintenant, mais le vide. Jun le tenait par son col. Il grimaça car il tenait difficilement la veste de Masaki qui glissait entre ses doigts. Le calme d'Aiba le secouait également. Il ne réagissait toujours pas, semblait vide d'énergie, les yeux fixés sur le sol encore loin d'eux.

« MASAKI !!!!!!!!!!! »

Jun sentit une énorme douleur aux bras. Il se sentit tomber en avant, perdant complètement sa force. Mais, il se reprit. Il resserra son étreinte et rapprocha un peu Aiba de lui.

* Je n'y arriverai pas seul !! merde !!! *

« MASAKI AIDES MOI !!! »

La douleur s'accentuait, ses doigts glissaient de plus en plus.

« JE NE VEUX PAS QUE TU TOMBES !!! JE T'EN SUPPLIE !!! MASAKI !!!! »

Le concerné n'avait toujours pas de réactions.

« JE N'AI PRESQUE PLUS DE FORCE !!! »

Jun puisait dans ses dernière forces, à présent. Il avait encore une réserve mais une infime. Il grimaça et avait envie d'hurler, espérant que cela lui donnerait plus de forces. Au même moment, Aiba posa sa main sur la sienne.

« lâches moi... » énonça t-il dans un souffle, une larme tombant doucement sur sa joue.
« JAMAIS !!!!! »
« Si...il le faut... »
« JE NE TE LAISSERAI JAMAIS TOMBER, JAMAIS !!
»

Jun rapprocha Aiba de lui avec énormément de difficulté. Il sentait qu'il pleurait.

« Je ne veux pas te perdre, pitié ne tombes pas... » commença t-il très doucement.

Il ferma les yeux.

« je ne pourrais pas vivre sans toi... »

Il avança encore un peu Aiba de lui et continua de laisser tomber ses larmes.

« je... »

Jun rouvrit les yeux rapidement et comprit quelque chose au fond de lui-même. Il remarqua également qu'Aiba semblait étonné. Serait-ce par les mots que Jun venait de dire ? Sûrement. Mais, il n'avait pas de temps pour réfléchir à ça.

Soudain, quelqu'un arriva sur le toit. Il s'agissait des trois autres.

« VENEZ M'AIDER !!!! JE N'AI PLUS DE FORCE !!! »

Les trois autres arrivèrent après un temps. Ils devaient sûrement être tétanisés comme l'avait été Jun, il y a quelques minutes. À quatre, ils réussirent à remonter Aiba et à reposer ses jambes sur le toit. Une fois qu'il toucha le sol, ses jambes tremblèrent et il se laissa tomber. Jun le suivit et s'assit juste à côté de lui rapidement. Masaki respirait avec énormément de difficulté comme si il se réveillait d'une apnée gigantesque. Matsumoto ne sentait plus ses bras mais l'oublia pour se concentrer uniquement sur l'homme à côté de lui. Puis, il posa son regard un peu plus en l'air, vers les trois autres. Il se mit à les regarder un par un en colère.

« Pourquoi vous avez mis autant de temps au juste ?! Vous attendiez quoi ?! »

Le regard rempli de lourds reproches les choqua tous, même Riida qui fit un o de surprise. Nino et Sho reposèrent leurs yeux sur Aiba.

« Tu sais, on a fait ce qu'on a pu. T'as été tellement rapide...Et puis, ça fait à peine 5 minutes... » énonça doucement Riida.

*ça fait seulement 5 minutes ? Ça m'a paru tellement long... *

« Pourquoi ? »

Jun reposa son attention sur Aiba qui venait de prendre la parole dans un souffle. Il se mit à pleurer. Nino s'accroupit devant lui.

« Je méritais de disparaître... »

Jun sentit son cœur se serrer. Comment pouvait-il dire ça et surtout le penser ? Lui, la personne la plus merveilleuse de la terre.

« Je devais disparaître... »

Les larmes d'Aiba amplifièrent et Nino le prit dans ses bras avec rapidité.

« Chut...calmes toi Masa. » berça Nino
« Je...je...il le fallait... »
« Chut...Masa
» énonça t-il avec douceur, amplifiant son étreinte.

Aiba se calma peu à peu. Jun se leva et prit Sho et Ohno à part. Matsumoto remarqua que ses deux amis étaient aussi choqués que lui par les propos d'Aiba. Il prit néanmoins la parole.

« Riida, tu peux appeler l'agence ? Ce n'est pas le moment d'aller les voir surtout pas pour Masaki. Dis leurs qu'on ira les voir demain mais qu'ils n'ont pas à s'inquiéter, Masaki ne quittera pas Arashi. »
« Hein ?
» fit Sho, doucement.

Jun ne répondit rien, il se contenta de faire un infime sourire. Ohno s'éloigna et appela l'agence. Jun reposa son regard sur Aiba qui était encore bercé par Nino.

« On devrait l'emmener chez Nino » énonça calmement Sho

Jun fit des yeux étonnés puis, acquiesça. Lentement il se dirigea vers Nino et Aiba. Ce dernier s'était calmé et ne pleurait presque plus. Jun lui caressa les cheveux.

« Nino, on va chez toi ? » proposa t-il très calmement.

Nino lâcha doucement Aiba puis regarda Jun. Ce dernier lui fit un sourire. Nino reposa ensuite son regard vers Aiba puis se leva. Il aida Masaki à faire de même.

« Dac » répondit-il en souriant.

Sho et Ohno s'avancèrent vers Aiba et lui prirent chacun un bras en lui souriant. Masaki sembla essayer de leurs sourire mais il ne pu le faire. Les trois se dirigèrent vers l'ascenseur. Jun et Nino marchèrent lentement et Jun fit signe à Sho qu'ils prendraient le suivant. Une fois qu'ils étaient seuls tous les deux, Nino se laissa tomber le long du mur. Jun le rejoignit doucement.

« Heureusement que...tu as été là, J... » énonça doucement Nino.

Jun lui fit un léger sourire.

« Je suis désolé...de vous avoir engueulé... »

Jun baissa la tête.

« Ne t'en fais pas pour ça »

Un court silence fit son apparition. Nino se releva doucement puis, en faisant un sourire, tendit sa main vers Jun. Ce dernier prit cette dernière pour se relever et s'exécuta. Ils prirent ensuite l'ascenseur.

« Dis au fait, pourquoi, chez moi ? »
« C'est Sho qui a proposé »
« Sho ? »
« Oui, il a peut être pensé que c'était le meilleur endroit pour Masaki en te voyant avec lui. »
« Le meilleur endroit ? Hum...pour jouer ?
»

Nino se mit à rire. Jun fit de même. Puis, Nino devint brusquement sérieux.

« Le carton ! Il faut que je le planque ! »
« Ah c'est vrai !»
« Il faut vraiment que je le planque !
»

Jun plongea dans ses pensées. Fallait-il vraiment le cacher ? Il savait que cela pourrait choquer Aiba et lui rappeler des mauvais souvenirs. Mais, il était temps qu'ils comprennent tout ce qu'il se passe. Il était temps qu'Aiba explique enfin tout ce qu'il avait vécu et ce qu'il vit encore.

« Non, il faut qu'on lui montre. Le moment est venu que Masaki nous parle. »

Nino lui sourit.

« Tu penses qu'il pourra ? » continua Jun
« ça, je ne peux pas le dire... » Répondit-il en baissant la tête. Il la releva et fit un sourire en coin. « Mais si un certain J ne s'énerve pas trop vite, il y a peut être une chance qu'il puisse. »

Jun fit mine d'être agacé et se mit à sourire.

L'ascenseur venait de finir sa route et ils se dirigèrent vers les trois autres. Puis, ils prirent tous la direction de l'appartement de Nino. Jun était monté avec Nino dans le taxi et les trois autres étaient ensemble dans un autre. Jun n'arrêtait pas de retourner sa tête pour observer Aiba à travers la fenêtre de derrière. Il se demandait comment il allait et il avait une furieuse envie de le retrouver rapidement. Il avait eu si peur. Il sentit également sa douleur aux bras mais l'oublia encore une fois.

Soudain, il se souvint de ce qu'il avait compris tout à l'heure, sur le toit. Ses sentiments lui étaient apparus de façon clair et précise. Il ne se posait plus de questions et il comprenait désormais tout. Sa jalousie, ses envies, son inquiétude, les battements de son cœur, ses rougissements, sa colère, sa détermination. Tout était clair. Il était amoureux de lui. Il fit des yeux étonnés avant de sentir ses joues rougir.

« J ? »
« Hum ? »
« Tu penses à Masa, ne ?
» énonça Nino, un sourire en coin.
« Euh..oui mais...comment tu le sais ? »
« Parce que tu as les joues rouges
» continua t-il en augmentant son sourire en coin.
« Hein ? Mais... »

Il eut un temps. Jun se demanda soudain si Nino ne connaissait pas ses sentiments.

« Nino ? »
« Oui J ? »
« Tu sais que je...que j'ai...euh...Masaki »
« Que tu quoi ?
»

Nino semblait s'amuser de la situation. Jun n'aima pas son attitude et arrêta de parler. Il se contenta de bouillir intérieurement. Jun entendit que son ami riait discrètement. Il se mit à soupirer et replongea dans ses pensées jusqu'à la fin de la route.

Une fois arrivés, Jun chercha tout de suite Aiba du regard. Ce dernier sortait du taxi, tête baissée et semblait encore retenir des larmes. Nino énonça qu'il pouvait tous rentrés et tira doucement Aiba pour qu'il entre en premier. Une fois qu'il fut rentré, Jun s'avança vers Sho et Ohno, et prit la parole en fronçant les sourcils.

« Ça s'est bien passé dans le taxi ? »
« Hum...il est resté dans ses pensées tout le trajet. Il n'a même pas relevé la tête...Pourtant on a essayé de lui parler...
»

Jun posa une main sur l'épaule de Sho. Ohno sourit légèrement à Jun. Et ce dernier soupira très doucement. Aiba sortait à peine de son état de choc et il avait voulu se tuer. Jun avait peur qu'il replonge dans cet état. Il commença à se demander si il était bien temps de savoir la vérité, de connaître enfin le fin mot de l'histoire. Il ne pouvait pas faire ça à Aiba, lui faire se souvenir de toutes ces choses qui l'ont poussé à vouloir se tuer. Il se souvint, tout d'un coup, du médecin qui avait soigné Aiba et qui lui avait donné ses numéros en cas de besoin. Il laissa Sho et Ohno rentrer et fouilla dans les poches de sa veste. Après quelques secondes, il les trouva. Il composa le portable du médecin.

« Moshi Moshi Sensei ? C'est Matsumoto Jun. Je m'excuse de vous appeler aussi tôt. »
« Non, ne vous en faîtes pas. J'allais commencer mon service. Que se passe t-il ? Aiba-san va bien ?
»

Jun ne savait pas comment répondre à cette question. Après avoir réfléchi, il décida de ne pas le faire.

« J'aurai juste une question, s'il vous plaît. »
« Je vous écoute. »
« Aiba-chan est sorti de son état de choc et j'aimerai lui demander ce qu'il s'est passé pour qu'il en arrive à euh pour qu'il se soit retrouvé à l'hôpital, mais est ce que vous pensez que c'est une bonne idée ? Je veux dire, j'ai peur de le faire souffrir à nouveau et qu'il replonge dans cette détresse. »
« Je vois...et bien, si il est sorti de son état de choc, c'est qu'il allait déjà un peu mieux. Si vous voulez lui poser des questions, faîtes le avec douceur et montrez lui que vous êtes là pour le soutenir à chaque mot qu'il prononcera.
»

Jun acquiesça, remercia le médecin et raccrocha. Il retrouva sa volonté de demander à Aiba ce qu'il s'était passé. Il avança vers la porte d'entrée et entra chez Nino. Il enleva ses chaussures et chercha où étaient les autres et surtout Aiba. Une fois trouvés, il s'installa auprès d'eux sur le canapé. Il remarqua qu'Aiba était tête baissée et que ses mains tremblaient. Jun fronça les sourcils.

Soudain, Aiba se leva sous la stupeur de tout le monde.

« Tout va bien Masaki ? »

Le concerné acquiesça en faisant un très léger sourire. Il demanda à Nino si il pouvait emprunter sa salle de bain. Nino lui en donna l'autorisation. Aiba s'y dirigea et tout le monde en profita pour parler de ce qu'il avait failli se passer sur le toit, très doucement. Seul Jun, intrigué, décida de rejoindre Aiba. Il frappa et entra.

Aiba était assis sur le rebord de la baignoire et regardait le sol avec tristesse. Jun pencha sa tête sur le côté et s'avança doucement vers lui. Aiba releva son visage et changea d'expression. Il sembla tenter un sourire mais n'y arriva pas. Jun s'installa à côté de lui.

« Masaki ? »

Il eut un léger temps.

« Oui ? »

Jun posa sa main sur celle d'Aiba.

« Je peux faire quelque chose, pour toi ? »

Jun sentit les doigts de Masaki tenir les siens. Aiba resserra l'étreinte manuelle un court instant. Jun en avait sentit son cœur battre beaucoup plus vite.

« Non... » énonça t-il dans un souffle, doucement.

Jun avait eu l'impression qu'Aiba venait à peine de lui demander quelque chose en lui serrant la main. Mais alors pourquoi ne voulait-il pas accepter son aide ? Pourquoi n'avait-il pas dit oui ? Jun voulu dire quelque chose mais, Aiba se leva et sortit de la salle de bain. Jun le suivit. Il pensait qu'il allait les rejoindre mais, il se dirigea plutôt dans la chambre de Nino, presque hypnotisé. Jun essaya de comprendre et suivit le regard d'Aiba. Et il comprit. Il venait de se rendre compte que le carton était chez Nino. Jun se dirigea rapidement vers les trois autres et leurs demandèrent de venir. Il annonça à Nino qu'il avait vu le carton. Jun accouru ensuite dans la chambre avec les autres et vit Aiba devant le carton. Il avança doucement vers lui et l'ouvrit de la même manière. Jun se mit à regarder Nino, en espérant que cela se passerait bien.

Quelques secondes plus tard, Aiba sorti certains objets, certaines lettres tout en commençant à avoir du mal à respirer. Puis, il les rangea rapidement et referma le carton aussi vite. Il sortit ensuite de la chambre de la même manière. Jun le rattrapa en le retenant par le bras. Aiba s'arrêta mais était encore dos à tout le monde. Il reniflait. Pleurait-il ? Jun voulu le faire se retourner doucement mais le téléphone de Masaki sonna. Ce dernier ne bougea pas. Matsumoto se posta devant lui calmement et le vit, complètement paralysé, les yeux inquiets et les mains tremblantes. Des larmes silencieuses tombèrent en même temps sur ses joues. La sonnerie continua. Jun comprit qu'il devait sûrement s'agir d'Angel. Instinctivement, il prit la main libre d'Aiba et la serra fort.

« Nous sommes tous là, Masaki »
« Il...Il...je devais...je devais disparaître...il le fallait...
» énonça Aiba, le souffle saccadé et les larmes omniprésentes.
« Masa... » coupa Nino, doucement.
« C'est lui qui te l'a dit ? » reprit Jun, en regardant Aiba droit dans les yeux.

Le concerné ne répondit rien mais resta bloqué sur le regard de Jun. Ce dernier savait qu'il avait peut être été trop loin en disant « c'est lui ».

« Masaki...parles nous. Nous t'aiderons à faire face à tout ça. Nous serons tous là pour t'aider. » reprit Jun en essuyant doucement les larmes d'Aiba.

Les autres acquiescèrent mais il n'eut aucune réaction de la part de l'amoureux des animaux. Jun prit Aiba dans ses bras et le serra fort. Après quelques secondes, les trois autres enlacèrent également Masaki.

« Tu vois, nous sommes tous là pour toi et rien ne pourra changer ça » Continua Jun en souriant avec tendresse avant de resserrer encore une fois cette étreinte.

Les minutes passaient et il n'eut toujours aucune réaction, aucun mot de la part d'Aiba. Les quatre amis s'éloignèrent doucement mais firent un sourire sincère au dernier. Jun garda son attention sur lui et remarqua qu'il semblait touché. Il pouvait également voir un léger sourire qui illuminait déjà un peu son visage. Jun pouvait sentir que cela lui faisait du bien au plus profond de lui.

Soudain, Nino proposa à tout le monde de faire une partie de Wii. Sho rigola en expliquant qu'il savait qu'il allait proposer de jouer. Ohno les regarda avec tendresse. Nino commença à allumer la Wii et à chercher un jeu. Sho le rejoint et essaya de comprendre le principe de chaque jeu et Ohno s'installa sur le canapé. Jun reposa son regard sur Aiba et le vit en train d'observer tout le monde sérieusement. Ses yeux se posèrent sur ceux de Matsumoto. Ce dernier pencha doucement sa tête sur le côté et fronça légèrement les sourcils. Malgré son questionnement évident sur l'observation sérieuse de l'amoureux des animaux, Jun lui fit un sourire.

Quelques minutes plus tard, Aiba baissa la tête, prit une grande inspiration, releva le visage et reposa ses yeux sur ceux de Jun.

« Je...Je vais tout vous dire. »











Revenir en haut Aller en bas
http://akinojikan.tumblr.com
Tininy
Admin/Créa
Admin/Créa
avatar

Messages : 1466
Date d'inscription : 11/05/2011
Localisation : Là où Onee-chan se trouve xD sinon Angers
Humeur : Se pose des questions

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 4 Sep - 11:56

Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa sadique
un chapitre purée j'en suis encore toute retournée, il était super
je veux savoir la suite et surtout rapidement
veux trop savoir tu as as le droit de couper comme ça
sniffffff
Merci pour ce chapitre


Revenir en haut Aller en bas
http://tininy.skyrock.com/
Aki
Designeuse
Designeuse
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Dramater, Grapher & Ecrire ♥
Humeur : Toujours très bonne
Balance Singe

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 4 Sep - 11:59

Je t'avais prévenu onee-chaaan *part se cacher*

wouaaaa merci ma tini <3 ça me touche ♥

désolé xDD j'étais déjà à 8 pages quand même, il fallait bien que je coupe xD parce que l'explication d'Aiba va être longue donc c'est mieux de changer de chapitre *est contente de son excuse* xDDD

je t'en prie ma tiniii, merci de toujours me lire et de me complimenter autant ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
http://akinojikan.tumblr.com
Selora
Junjun Sensei
Junjun Sensei
avatar

Messages : 827
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 22
Localisation : Isère ou Montpellier
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Ca ca dépend
Balance Cochon

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 4 Sep - 12:03

Mais euuuh! xD
C'est pas gentil d'arrêter là  *boude*


Jun il est trop fort, heureusement qu'il a réussi à tenir autant de temps sans lâcher prise pour Aiba, ne~ 
En tout cas c'est clair que ça a du faire un choc a tout le monde, et on comprend l'énervement de Jun après ça sur les autres. C'est le choc d'après coup, pour lui ça lui a paru une éternité donc bon...

Pauvre Aiba... on ne sais pas encore exactement ce qu'il a vécu, les choses qu'il a pu subir (on le saura dans le prochain chapitre, méchante! x)  
En tout cas c'est bien que tout les autres leur montre leur soutient comme ça, qu'ils continuent à essayer de rire malgré la situation, pour détendre l'atmosphère en quelque sorte. 

Jun est trop mignon~  Cet incident lui a permis de comprendre enfin ses sentiments, hihi, et Nino qui a tout compris depuis bien longtemps mais qui s'amuse de ça avec Jun, huhu, ça l'agace le grand :3 
Ils se soutiennent bien entre eux en tout cas les deux younger. 

Bon béh j'ai grande hâte de voir comment ça va évoluer tout ça moi et surtout de savoir ce qui arrive à Aiba depuis tant de temps.

Merci pour ce chapitre
et viite la suite~




Nouveau Gif:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://selorah.livejournal.com/
Aki
Designeuse
Designeuse
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Dramater, Grapher & Ecrire ♥
Humeur : Toujours très bonne
Balance Singe

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 4 Sep - 12:15

selo <33333

ouais je crois que c'est la pire fois où j'ai été sadique xDD

Oui, heureusement ^^ mais il était quand même à la limite de lâcher et si les trois n'étaient pas arrivés, c'est ce qu'il aurait été obligé de faire. Surtout qu'il avait le poids des plâtres en plus. L'amour lui a permis de tenir longtemps :P
Ouip ^^ mais il s'excuse quand même.

Et oui, vous le saurez que prochainement xD désolé encore ^^
Ouaip et leurs rires, leurs sourires, leurs chaleurs ont permis à Aiba de décider de parler =)

Oui :D et j'ai adoré écrire le moment où Jun pense que Nino sait pour ses sentiments.

Merci pour tout selo ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
http://akinojikan.tumblr.com
Chantelo
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 19/08/2013
Age : 45
Localisation : Pas-de-Calais
Lion Rat

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 4 Sep - 13:02

Merci pour ce chapitre

J'ai eu peur pour Aiba, heureusement que Jun et les autres étaient là  Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais ça doit être terrible pour le mettre dans un état pareil.

J'ai bien aimé le passage où Jun comprend qu'il est tombé amoureux d'Aiba et l'attitude de Nino laisse présager qu'il est au courant   

La fin du chapitre me met l'eau à la bouche, on va enfin savoir ce qui s'est passé.

Bon courage pour la suite  

Revenir en haut Aller en bas
Aki
Designeuse
Designeuse
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Dramater, Grapher & Ecrire ♥
Humeur : Toujours très bonne
Balance Singe

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 4 Sep - 13:06

Chantelo **
merci de m'avoir lu ♥️ et d'avoir eu envie de le faire malgré le retard =)

Oui comme dirait Nino, "heureusement que tu as été là, J". Parce qu'il était hors de question qu'il meurt ! même si ça a faillit =)

Haha je suis contente que tu ais aimé ce passage **

Oui, vous allez enfin savoir :D

Merci à toi et merci encore de me lire  
Revenir en haut Aller en bas
http://akinojikan.tumblr.com
hecate
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 724
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 42
Localisation : là où mon coeur me porte
Gémeaux Chat

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 4 Sep - 20:04

SADIQUE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
je veux la suite!!!!Ca à un air de déjà entendu n'est-ce pas? Ben c'est normal! car comme tout le monde, je veux la suite ( se répète là encore!)
Merci Aki pour ce chapitre mais t'avais pas le droit de t'arrêter là.
genre y a que moi qui peux!
Vite la suite s'il te plait!  


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
minipouce sensei
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 50
Localisation : toulouse
Humeur : timide, parle peu
Verseau Chèvre

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 4 Sep - 20:51

Ouah! ce chapitre , pauvre Aiba , il doit subir une telle pression pour accomplir un tel acte , heureusement que Jun arrive attends . Nino a compris les sentiments qu' éprouve Jun pour Aiba c'est mignon la façon dont il l'a la manière de lui faire comprendre malgré que cela agace Jun . Apparemment Aiba a réagit en voyant son carton dans la chambre de Nino et va sortir de cette torpeur qui le paralyse et l’empêche de leur parler de ce qu'y la conduit a agir de la sorte , il va enfin leur avouer la vérité. C'est bien tous ça mais moi aussi je veux la savoir .Alors s'il te plait la SUITE car c'est vraiment de la torture de finir sur "je .... je vais tout vous dire " , oui mais quoiiiii ? Merci pour ce chapitre AKI à bientôt pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
mystic18
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 37
Localisation : durtal
Emploi/loisirs : je passe le plus possible de temps devant les dramas
Humeur : ca va bien
Bélier Singe

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Jeu 5 Sep - 17:48

waouh quel chapitre super bien fait
jun a comme même de la force pour tenir masaki aussi longtemps, il découvre enfin les sentiments qu'il éprouve pour masaki
tu es méchante de couper à cette phrase franchement allez j'attendrai la suite avec impatience c'est sur merci
Revenir en haut Aller en bas
Nino sama
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 23/08/2013
Age : 18
Localisation : Belgique
Bélier Chat

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 11 Sep - 16:24

Hello! Je viens de découvrir ta fic que je trouve tout simplement touchante et adorable ^^
je ne suis pas très douée en commentaires désolée...alors je vais résumer : j'adore cette fic et j'attends impatiemment la suite :D

Merci beaucoup pour le dernier chapitre et les précédents ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://neen-sama.livejournal.com/
benedicte93
Checkeuse
Checkeuse
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 19/09/2013
Age : 33
Localisation : Villepinte
Verseau Rat

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Jeu 19 Sep - 18:51

Pour l'instant j'ai lu 6 chapitres, je ne vais pas pouvoir continuer avant Lundi ça me frustre trop trop. Y'a beaucoup trop de suspense, comme pour Jun, j'ai trop envie de savoir ce qui se passe pour Aiba. Je suis impatiente aussi de voir comment vont se passer les échanges Jun / Aiba, déjà Jun réalise qu'il est jaloux... Hu hu hu !!!!!!!!! Si je tiens vraiment pas, j'utiliserai la wifi de l'hôtel mais ça ne sera pas sérieux alors au pire à Lundi pour la suite ^^




JAPAN TRIP 2016 !!!! 5 Semaines  Laughing
J'ai jamais vu autant de Johnny's ou ex Jojo en 5 semaines mdr  
Revenir en haut Aller en bas
Aki
Designeuse
Designeuse
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Dramater, Grapher & Ecrire ♥
Humeur : Toujours très bonne
Balance Singe

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Dim 20 Oct - 22:26

Je suis sincèrement de chez sincèrement désolé pour le temps que j'ai mis pour ce chapitre ^^ maiiis le voilà enfin ! enfin d'abord, je réponds à toutes les personnes qui sont passées et qui m'ont lu ♥♥

heca-chan: Oui j'ai été vraiment sadique xD et j'en suis désolé ^^ merci de toujours me lire ♥
Minipouce: Merci d'avoir lu :) oui, tu vas voir la torpeur psychologique qu'il a vécu mais grâce à eux tous, il peut enfin se livrer doucement.
mystic: han merci de dire qu'il était bien fait ** Oui, c'est la force de l'amour ^^ mais, c'est aussi que ça a paru long alors que "non". J'ai essayé de faire ressentir cette longueur aux lecteurs aussi, pour qu'on ressente exactement ce que Jun a ressenti. Et c'est bien si tu l'as ressenti ^^ Haha oui, j'ai été vraiment sadique xD
Nino-sama: Merci ** ton commentaire était parfait et il me fait vraiment plaisir, merci de me lire et pour tes compliments ♥
Benedicte: tu m'as bien fait rire ♥ et je suis contente que ma fic te plaise et que tu ressentes un suspens <3 qui sait, peut être qu'entre temps, tu as lu après le chapitre 6 ? Si ce n'est pas le cas, ne triches pas en lisant le chapitre que je vais poster, hein ? xDDD

Sur ceux merci encore à vous de me lire <3 ça me touche tellement ♥
voici le chapitre. Mais, je tiens quand même à vous avertir qu'il sera dur et violent :) et qu'il sera looooong (désolé)
Bonne lecture ♥


L'impensable vérité

Chapitre 15

« Je...Je vais tout vous dire. »

Il avait énoncé ces mots avec une confiance étonnante. En les observant, il avait ressenti qu'il pouvait leurs parler et il était maintenant décidé à le faire. Il leurs fit signe de se mettre sur le canapé. Nino éteignit la télé et s'installa auprès des autres. Jun garda une place à côté de lui pour Aiba mais ce dernier refusa en souriant légèrement. Il décida de s'asseoir sur une chaise qu'il rapprocha du canapé. Une fois assit, il se recroquevilla et sentit ses mains devenir moites. Néanmoins, il essaya de se canaliser et respira un bon coup intérieurement.

« Tout a commencé il y a deux mois... »

----------------------------------

« Masaki ? »
« Oui maman ? »
« Tiens, voici des lettres pour toi. Des fans les ont glissé dans la boîte au restaurant aujourd'hui même.
»

à chaque fois qu'elle me disait ça, je ressentais au plus profond de moi, un bonheur immense. Je ne pu d'ailleurs m'empêcher de sourire et je m’empressai de récupérer ces lettres qui avaient été écrites pour moi. Au même moment, mon portable sonna. C'était Nino. Il me reparla du match qu'on avait d'ici quelques jours et je décida de l'inviter chez moi au même moment. Bien sûr, j'avais encore à revenir sur Tokyo mais j'avais très envie de le voir. Il acquiesça et je raccrocha. J’embarquai les lettres ainsi que quelques affaires que j'avais laissé, énonça un au revoir général et quitta la maison familiale que j'aimais tant. Je pris la route puis, arriva à Tokyo. La soirée se passa divinement bien, comme chaque soirée que je passais avec Nino.

« Au fait Nino... »
« Oui ? »
« J'ai l'intention de me prendre un animal ! »
« Ah oui tiens...c'est vrai que tu n'en as plus ! Tu veux prendre quoi ? »
« Je sais pas encore en fait
»

Je me gratta la tête sans doute avec une grimace car Nino rigola. Je fis de même. De longues heures plus tard, il parti. Après l'avoir raccompagné jusqu'à la porte, je me précipita vers ma chambre, sortis les lettres que j'avais reçu et commença la lecture tout en arborant un immense sourire. Après les avoir lues et relues, je remarqua qu'il était plus de trois heures du matin. Littéralement choqué que le temps se soit passé aussi vite, je me dépêcha de me mettre au lit. À six heures le réveil sonna et cela fut dur. Néanmoins, je ne m’apitoya pas sur mon sort et m'activa pour ne pas arriver en retard. J’arrivai d'ailleurs à l'heure au studio et m'en réjouissais. Seulement le manque de sommeil se faisait ressentir et mes yeux se fermaient pendant qu'on nous préparait pour le tournage de l'émission. Je sentais déjà le sommeil m'envahir profondément lorsqu'on me frappa sur l'épaule.

« Oï Aiba ! T'endors pas ! »
« Pardon Matsujun, j'ai pas beaucoup dormi ! »
« Prends le boulot au sérieux ! Donc arrêtes de faire la fête la nuit !
»

Jun semblait tellement en colère contre moi. Je baissa la tête un bref instant puis la releva comme si de rien était, en souriant.

« Oui excuse moi ! »

Je me donna deux claques sur les joues

« Je suis réveillé là c'est bon ! »

Je continuai de sourire, il fallait que je continue. Mais, Jun continua de froncer les sourcils. Alors il m'en voulait encore ? Je me tourna presque instinctivement vers Nino. Il discutait avec Riida. J’essayais avec Sho mais il lisait son journal. Alors je me retourna et n'osa plus regarder Jun. L'émission commença et j'évitais encore de le regarder, voulant me faire le plus petit possible. Seulement, pendant toute l'émission, j'étais au centre des moqueries. Sans vraiment que je comprenne pourquoi, des larmes commençaient à monter. J'étais à la fois triste et en colère contre eux. Mais, je devais me retenir, je devais continuer de faire comme si de rien était. Oui, je devais faire l'idiot qui ne comprenait pas que ses propres amis le descendaient, là, devant le Japon.

Lorsque le réalisateur énonça que le tournage était fini, je ne perdis pas une seconde et je quitta le studio. Je n'en pouvais plus et j'avais besoin de ne plus les voir. Une fois chez moi, mes larmes tant contenues depuis des heures, sortirent. En voyant une photo de nous cinq sur une de mes étagères, je devins incontrôlable et la déchira en mille morceaux. Dans ce même élan, je ressortis de mon appartement. J'avais besoin de marcher et surtout, de prendre l'air. De longues minutes plus tard, j'arrivai sur une place entourée d'une dizaine d'host clubs. Sans vraiment réfléchir, j'en choisissais un, me cacha plus ou moins le visage pour qu'on ne me reconnaisse pas et y entra.

Je n'avais jamais été dans ce genre d'endroit et il faut dire que le métier ne s'y prêtait pas vraiment. Encore dans cet état second, j'arrivai en trombe, marcha rapidement vers une banquette au fond de la salle, située dans l'obscurité et m'y installa. Je n'arrivais pas à oublier tout ce qu'il s'était passé avec mes meilleurs amis et c'est sans m'en rendre compte qu'un homme s'installa en face de moi. Mes yeux étaient dirigés vers le sol, plongés dans mes pensées mais je les releva calmement vers cet inconnu.

« Monsieur ? Que faîtes vous ici ? Puis-je vous aider ? »

Je me replongea dans mes pensées. Je n'avais pas envie de lui parler, je n'avais pas envie de faire l'homme souriant habituel.

« Monsieur... ? » retenta l'homme

Je leva subitement les yeux. Sa voix était si douce.

« Vous allez bien ? »
« Excusez moi, je savais que je n'aurai pas du venir mais je suis rentré sans réfléchir. Je vais partir tout de suite. »
« Non, non. Restez. Qu'est ce qu'il se passe ? »
« Hum...rien. »
« Mais encore ? »
« Non, rien. Je n'ai pas envie d'en parler. Mais merci...
»

Je savais qu'il fallait que je me lève et que je quitte cet établissement mais, mes jambes ne me suivaient pas sans doute étais-je trop touché par l'attention minime qu'il me portait.

« Je... »
« Oui ? »
« Je me sens seul... »
« Seul ?
»

Je l'avais vu tiquer mais je n'y avais pas prêté attention.

« Mais...hum vous avez des amis, non ? »
« Oui mais il y a quelque chose que je ne peux pas leurs dire...ça me bouffe de plus en plus et leurs attitudes ces derniers temps me prouvent que je ne peux décidément rien leurs dire. »
« Quelque chose que vous ne pouvez pas leurs dire ? »
« Oui... »
« Est-ce grave ? »
« Pas vraiment...enfin je ne sais pas...je ne sais plus...
»

Mes larmes commençaient à monter. Il posa sa main sur la mienne et me sourit avec beaucoup de tendresse. En le voyant ainsi, les mots sortirent de ma bouche sans que je puisse y faire quoique ce soit.

« Je suis amoureux d'un homme... »

L'host écarquilla les yeux et enleva sa main doucement de sur la mienne. Mais, il continua à me sourire. Il commanda un verre pour moi et nous avons continuer à discuter pendant un certain temps. Nous ne parlions plus de ce que je lui avais dis mais d'autres choses. Il m'aida à oublier ma détresse pendant une soirée et c'est en ayant retrouvé mon sourire que je sortis du club.

Le jour suivant, ce fut la même chose avec Arashi. J'étais encore à l'écart ou bien la cible des moqueries. Une fois chez moi, les souvenirs merveilleux de la veille refirent surface et je décida de retourner au club. J’entrai dans ce dernier et chercha du regard l'host de la veille. Seulement, il était introuvable. À la place, ce fut un jeune homme qui dégageait une certaine présence qui arriva devant moi. Sans que je ne réagisse plus que ça, il m'imposa de le suivre, à l'écart des autres personnes du club. J'étais désormais dans une petite pièce et le brouhaha permanent du club était assez atténué. Il me désigna une banquette et je m'y installa. Instinctivement, je continua de chercher l'host que j'avais vu la veille.

« Celui que vous cherchez, n'est plus là. »
« Ah bon ? Mais, pourquoi ?
»

Je n'eus pas de réponse, seulement un sourire étrange. Je commença à me lever, voulant partir mais il m'interpella.

« J'aimerai discuter avec vous, s'il vous plaît, restez. »

Je ne me méfia pas, sans doute encore perturbé par mes meilleurs amis et je me réinstalla. Il refit son sourire étrange et commanda des verres. Je resta bloqué sur lui. Il dégageait une sorte de présence mélangée à une légère peur. Je n'arrivais pas à dire si il me faisait peur ou si il m'intimidait. Mais ceci me donna envie de boire et je bu sans me retenir. Il avait du faire exprès, maintenant je le sais. Quoiqu'il en soit, il me posa des questions et je n'avais plus la force mentale de retenir mes mots. Alors, je lui avoua beaucoup de choses jusqu'au nom de celui que j'aimais. Juste après cela, je retenais difficilement ma tête à l'aide de ma main et de mon coude et il s'installa à côté de moi. Il fit signe à un autre homme que j'aperçus à peine tant mes yeux se fermaient puis, il m'embrassa. J'entendis le bruit d'un appareil photo et après cela, ce fut le noir total.

Le lendemain matin, mes yeux s'ouvrirent doucement. Un mal de crâne pas possible m'assomma et je remarqua avec stupeur que j'étais chez moi, que j'avais encore mes vêtements de la veille et que j'étais dans un état pitoyable. Je me plongea dans la douche et tenta de me souvenir de ce qu'il s'était passé hier. Mais, je n'étais plus sûr de rien. Avais-je imaginé cet host ? M'avait-il vraiment embrassé ? Était-ce vraiment le bruit d'un appareil photo ? Mais les questions ne me tourmentaient pas autant. Mon mal de crâne s'en chargeait.

Une fois prêt, je ressenti le besoin de parler à quelqu'un. je me saisis de mon téléphone et hésita à appeler Nino mais, je me retins. Je songea à ma discussion avec lui sur l'animal de compagnie et décida d'aller en prendre un aujourd'hui. L'emploi du temps d'Arashi était vide alors j'allais en profiter. Arrivé à la boutique, je craqua aussitôt pour un petit shiba tout blanc que je rapporta chez moi en quelques minutes. Je le baptisa Yuki vu qu'il était blanc comme la neige et sa présence chez moi me comblait déjà de bonheur. Il me donna ce dont j'avais besoin : de l'affection. Je ne me lassais pas de le cajoler et de le prendre sans cesse en photos. Je retrouvais une stabilité grâce à lui mais quelque jours plus tard, tout allait s'écrouler.

Depuis que j'avais Yuki, j'étais redevenu le Aiba habituel auprès d'Arashi et j'oubliais même les moqueries incessantes. Dans les loges, je ne me lassais pas de montrer les photos de Yuki à Nino et je lui en envoyais des tonnes sans me contrôler. Un jour, alors que je passai à l'agence après le tournage d'une émission, je remarqua que j'avais du courrier. Je songea qu'il devait s'agir d'une lettre d'une fan. Je pris le temps d'observer cette lettre, le destinataire était un certain Angel mais il n'y avait aucune adresse. Lorsque j'ouvris l'enveloppe, une photo en tomba. Il s'agissait de moi en train d'embrasser l'host de la dernière fois. Ma respiration se coupa et je regarda instinctivement de gauche à droite. Pourquoi m'avait-on envoyé cette photo ? Quel était le but ? Le message ? Il fallait que je sache. Je pris donc le chemin du host club. Devant ce dernier, ma gorge se noua. J'avais un mauvais pressentiment. Mais, je pris mon courage à deux mains et décida d'entrer. Je vis aussitôt l'host sur la photo et m'aperçus que c'était lui, cet Angel.

« J'aimerai vous parler... » lançais-je

Angel me refit son sourire étrange et fit signe à d'autres hommes. Il me poussa vers l'arrière du club et se planta devant moi. Les autres hommes, eux, m'encerclaient.

« Que me vaut ce plaisir très cher ? » énonça t-il faussement gentil
« Pourquoi cette photo ? »
« à ton avis, abruti !
»

Je n'eus pas le temps de répliquer que deux hommes me frappèrent au ventre et au dos. J'en tomba. Angel me prit les cheveux avec une main et me serra violemment l'épaule avec une autre.

« Je te hais, Aiba Masaki. Comment un abruti comme toi pouvait être une idole japonaise ? Et maintenant j'apprends... » il accentua l'étreinte violente sur l'épaule « que tu n'es qu'un pédé ? »

Il me cracha au visage.

« Tu me dégoûtes... »

Il s'éloigna de moi mais me donna un coup de pied dans le dos.

« Je compte bien te régler ton compte en te détruisant »

Mon instinct de survie me donna la force de me relever, je les bouscula pour passer et arriva à fuir. Pendant ma course, Angel hurla.

« Tu peux toujours fuir, je t'aurai. »

Ses mots se répétaient en boucle dans ma tête. Une fois arrivé chez moi, je ferma à double tour et me laissa glisser le long de ma porte. J'avais si peur, tellement peur. Je sanglotais tout en ressentant la douleur de leurs coups et la cruauté de ses mots. Qu'allait-il m'arriver ? Je n'en savais rien. Je n'osais même plus m'approcher de la fenêtre. Yuki arriva en remuant la queue et il me lécha les doigts. Il arriva à me faire sourire ne serait-ce qu'un peu et je profita de ce petit instant de douceur pour calmer légèrement mes sanglots. Je me traîna jusqu'à ma chambre et m'enfouis dans mon lit. Les mots d'Angel étaient encore là et je revivais tout ce qu'il s'était passé. Je n'avais pas pu trouver le sommeil cette nuit. J'avais l'impression de le voir partout. Mais, je tenta de me rassurer en me disant qu'il ne savait pas où j'habitais et que j'étais en sécurité ici.

Cette pensée m'aida à me rassurer légèrement et je réussis grâce à ça, à ne rien laisser transparaître auprès des autres membres, le lendemain matin. Mais je me sentais toujours observé et j'en arrivai à me méfier de tout le personnel des tournages. Un jour, alors que j'étais seul avec Sho, nous étions tombés par hasard, sur un site internet de fans. Ces derniers me critiquaient et affirmaient que j'étais ridicule comparé aux quatre autres. Je me souvins tout d'un coup des mots d'Angel. Alors, je ne méritais vraiment pas d'être une idole ? J'étais une personne aussi haïssable ? Toutes les lettres des fans que j'avais reçu et que j'avais eu tant de plaisir à lire, n'étaient en fait qu'une poignée de personnes contre une armée qui me haïssait ? Sho avait tenté de me rassurer et puis il m'avait défendu mais c'était trop tard pour moi. Je commençais à me détester et j'avais honte de ce que j'étais.

Les jours suivants, je fus de plus en plus victime d'Angel. J'avais des lettres de menace, des objets à moi qui étaient détruits et bientôt des appels anonymes ce qui me glaça le sang. Il avait désormais mon numéro. J'avais sûrement du lui donner quand j'étais bourré à ses côtés. Je me sentais si fatigué. Je n'en pouvais plus. Et, en voyant Yuki, je commença à avoir peur pour lui. Je ne savais pas si Angel avait mon adresse et je craignais qu'il lui fasse du mal. Je savais qu'il en était capable, je le sentais. Alors, le lendemain, je décida de me séparer de Yuki. Je me dirigea à la boutique d'animaux et expliqua que je ne pouvais plus m'en occuper. Je le serra aussi fort que je pouvais, mes mains ne voulaient pas le lâcher, je ne voulais pas le quitter, je désirais tellement le garder près de moi. Mais, en repensant à Angel, je le libéra de mon étreinte et le donna à une employée. Je l'embrassa une dernière fois et quitta la boutique.

Bouleversé, je marcha pendant des heures et des heures. J'étais dans un état second rempli d'une détresse gigantesque. Le monde n'existait plus, j'en venais à souhaiter qu'Angel me finisse, là. À quoi bon, après tout ? La nuit tomba rapidement et il était déjà tard mais je continuais à marcher. Je remarqua avec stupeur que j'étais pas loin de chez Jun. J'eus soudain envie de le voir. Alors je l'appela, simula une énergie incroyable et entra chez lui. Me voir sur ses photos en train de sourire innocemment me brisa intérieurement. Comment pouvais-je sourire ainsi alors que j'étais une personne horrible ? Je songea soudain à partir mais Jun m'invita à rester. J'en fus touché. La fatigue que je ressentais m'assomma et je m'endormis rapidement. J'avais fais un cauchemar mais je me sentais apaisé sans vraiment comprendre pourquoi. Le lendemain je partis aussitôt de chez lui et me dirigea vers le studio. J'avais l'impression que quelque chose avait changé pour Jun quand je le vis arriver mais, Angel me préoccupait trop. Et, il ne me laissait jamais tranquille. Il m'appela après le tournage et m'énonça que je devais quitter Arashi et que de toute manière je ne serai pas une grande perte. Il m'affirma aussi que Jun me détestait et qu'il ne me voyait que comme un boulet sans importance. J'essayais de ne pas le croire, en lui répondant qu'il n'était pas comme ça mais, Angel s'en moquait.

Les jours passèrent et je me sentais suivi. Je recevais toujours autant de lettres de menace, toujours autant d'appels et toujours autant d'objets détruits. Angel avait même réussi à me menacer au studio en me bousculant violemment. Mais, quelque chose changeait. Jun était là. Je ne pouvais pas lui dire ce qu'il se passait, il fallait que je continue de tout cacher comme j'avais l'habitude de le faire mais, je ressentais que Jun voulait m'aider et il se montrait beaucoup plus doux avec moi.

Alors, je retrouva une force et j'eus envie de me battre. Je changea mon numéro de portable, envoya chez mes parents un grand carton avec tout ce que j'avais reçu d'Angel et je décida un soir d'aller le voir et de mettre les choses au clair. Je lui affirma que j'allais appeler les flics et qu'il aurait beau me faire chanter, que je ne quitterai jamais Arashi qui était ma deuxième famille et, je n'eus pas le temps de finir que lui et d'autres hommes s'étaient jetés sur moi et m'avaient roué de coups. Angel continuait de me rabaisser et de me cracher dessus. Je tenta de me lever mais ils m'avaient brisé ma jambe et mon bras. J'hurlai de douleur, appelai à l'aide, les suppliai mais ils ne s'arrêtaient pas. Angel me tira dans la boue ce qui accentua mes douleurs et après quelques secondes, je commençai à sentir que j'allais perdre connaissance.

« T'en as eu assez ou tu en veux encore ? Je ne m'arrêterai que lorsque tu les auras quitté. Et, je crois qu'il est temps que je montre la photo aux journalistes. Grâce à ça, tout le Japon saura que tu es pitoyable, dégoûtant et haïssable. Tu finiras tout seul. Tu peux pas savoir à quel point j'ai hâte que ce jour arrive ! »

Il me donna un coup dans ma jambe brisée

« De toute manière, tu peux déjà même plus danser et tu ne seras qu'un poids pendant longtemps maintenant. Tu ne pourras plus faire les activités d'Arashi mais ils s'en passeront très bien. Tu as vraiment fais le bon choix de venir ce soir. J'ai même pas envie de te finir, là. Ça ne servirait à rien, ne ? C'est mieux que tu vives et ressentes bien, toutes ces douleurs ! »

Il me tira et me jeta à l'aide des autres hommes vers l'avant du club. Je me sentais de plus en plus partir.

« Bon courage ! » hurla t-il en rigolant

Je les entendis rentrer et je tenta de bouger. Après quelques secondes, j'arrivai très difficilement à me redresser. Je me sentais sur le point de m'endormir mais il fallait que je quitte cet endroit. Je tanguais à vue d'oeil et me traînais la jambe. Je sentais un grand état second m'envahir. Je commençais à ne plus rien ressentir. La seule chose que je voulais faire encore, c'était voir Jun. Alors, j'avais « marché » jusqu'à chez lui, avais pris difficilement l'ascenseur et une fois devant sa porte, avais utilisé le peu de force qu'il me restait pour sonner. Il arriva rapidement mais cet état hypnotique qui m'envahissait, m'empêchait de lui dire ce que je voulais tant. Et...le noir arriva.

-----------------------------------

« Je ne me souviens pas vraiment de mon réveil à l'hôpital, ni même de tout ce qu'il s'est passé avant aujourd'hui. La seule chose que je savais, c'est qu'il fallait que tout s'arrête, qu'il fallait que je disparaisse. Et, aujourd'hui, c'était ce que j'avais eu envie de faire. Alors, j'avais été voir Angel, pour le supplier une dernière fois d'arrêter, que j'allais changer, que j'arriverai à être quelqu'un d'autre mais, il s'en fichait. Pour être libéré de lui, je devais quitter Arashi. Alors, j'ai été à l'agence et j'ai remis une lettre de démission, je suis parti aussitôt et j'ai...j'ai décidé d'en finir. Une personne comme moi ne méritais pas de vivre, après tout, j'en étais persuadé. Mais, tu...en me sauvant, tu...»

Aiba avait la tête baissée, il ne l'avait pas relevée depuis qu'il avait pris la parole. Seulement, il devait dire quelque chose à Jun. Il devait lui dire ce qu'il ressentait pour lui depuis si longtemps.

« Jun, je...je dois te dire quelque chose... »

Aiba releva la tête mais au même moment, la porte claqua. C'était Jun qui venait de partir en furie de l'appartement.





Revenir en haut Aller en bas
http://akinojikan.tumblr.com
Selora
Junjun Sensei
Junjun Sensei
avatar

Messages : 827
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 22
Localisation : Isère ou Montpellier
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Ca ca dépend
Balance Cochon

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Dim 20 Oct - 22:55

Jun va buter cet enfoiré de pute d'Angel!!!!! Yaaa! Fait lui la peau a ce connard, il avait pas le droit de faire ça à Aiba, c'est ignoble! (Alors voila, la je viens de m'emballer xD )
Aiba va surement se faire plein de film sur le fuite soudaine de Jun, comme s'il aurait peur de ce qu'Aiba allait avouer, mais nan c'est juste parce qu'il est en rogne, car après tout notre Junichou d'amour est aussi amoureux d'Aiba (c'est chou~)
Rah, mais c'est vraiment horrible ce qu'Aiba a subit... et qu'il ai caché ça pendant tant de temps, toute cette souffrance. Et les autres membres doivent tellement culpabiliser maintenant puisque c'est parti du fait de leur moquerie ça...  Jun doit aussi être en colère contre lui même à mon avis... De ne rien avoir remarqué...
Mou... C'est bien triste tout ça en tout cas. 

Merci pour ce chapitre, j'ai grande hâte d'avoir la suite :)




Nouveau Gif:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://selorah.livejournal.com/
Tininy
Admin/Créa
Admin/Créa
avatar

Messages : 1466
Date d'inscription : 11/05/2011
Localisation : Là où Onee-chan se trouve xD sinon Angers
Humeur : Se pose des questions

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Dim 20 Oct - 23:15

Hannnnn merci merci merci merci merci merci merci meric pour ce chapitre tant attendu je te n'aime ma onee-channn
ce chapitre était génial et je dirais même qu'il n'était pas assez long, j'en veux encore.
Aiba qui cache les choses comme ça le pov, j'avais le coeur serré au fur et à mesure du récit.
C'était trop bien veux la suite
Jun qui par en furie, c'est pas bon les gars rattrapé le, il va le buter le Angel qui est plus un Akuma d'ailleurs.
Merci ma chérie pour ce chapitre daisukiiiiiiiiiiii


Revenir en haut Aller en bas
http://tininy.skyrock.com/
hecate
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 724
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 42
Localisation : là où mon coeur me porte
Gémeaux Chat

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Lun 21 Oct - 4:36

putain il est mort!!!!! Si Jun lui tombe dessus je donne pas cher de sa peau à l'autre enflure!
Pauvre Masa! Tout se qu'il a du subir... C'est pas juste...
Je veux la suite!! Moi aussi veux aider Jun à lui faire la peau à l'autre abruti!
Merci Aki pour se chapitre... Je vais attendre sagement la suite en imaginant mille tortures pour l'autre enfoiré!


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Chantelo
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 19/08/2013
Age : 45
Localisation : Pas-de-Calais
Lion Rat

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Lun 21 Oct - 8:19

Merci pour ce nouveau chapitre.

Pourquoi Angel déteste t-il autant Aiba ? Le pauvre à enfin réussi à surmonter sa peur et à avouer la vérité.

Jun est vraiment en colère contre Angel, j'espère qu'il va lui faire regretter tout le mal qu'il lui a fait.  
Revenir en haut Aller en bas
mystic18
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 37
Localisation : durtal
Emploi/loisirs : je passe le plus possible de temps devant les dramas
Humeur : ca va bien
Bélier Singe

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Lun 21 Oct - 17:02

ton chapitre est génial, vraiment génial et non pas trop long, super captivant  

masaki a tout raconté en ce qui concerne Angel qui d'ailleurs mérite un autre nom franchement  

il va falloir rattrapé jun et vite fait enfin avant qu'il ne trouve l'autre abruti de connard de ........

merci et j'attendrai la suite avec impatience!!!!
Revenir en haut Aller en bas
benedicte93
Checkeuse
Checkeuse
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 19/09/2013
Age : 33
Localisation : Villepinte
Verseau Rat

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 23 Oct - 17:42

J'avais pas vu la suite. Je me demande comment Aiba va interpréter le fait que Jun soit parti si vite. J'espère aussi qu'il va lui faire sa fête à l'autre connard. En tout cas j'adore ta fics.




JAPAN TRIP 2016 !!!! 5 Semaines  Laughing
J'ai jamais vu autant de Johnny's ou ex Jojo en 5 semaines mdr  
Revenir en haut Aller en bas
cathina mapi
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 26/05/2014
Age : 38
Verseau Chèvre

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mer 28 Mai - 17:12

j'ai adorer
même si je connais pas bien les arashi 
enfin si jun et nino mais c'est tout !!
je sens bien jun ... va faire un malheur a ce angel de mes deux 

la suite la suite évidemment


ah les Hey Say Jumps surtout mon Ryosuke Yamada
miam

Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/virginie.cathina
Rinoue
Sempai
Sempai
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 17/03/2014
Age : 25
Localisation : Evreux
Emploi/loisirs : Cavalière
Humeur : Mon humeur ? toujours bonne lol
Balance Singe

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Jeu 29 Mai - 10:50

Une chose à dire, Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Aki
Designeuse
Designeuse
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Dramater, Grapher & Ecrire ♥
Humeur : Toujours très bonne
Balance Singe

MessageSujet: Re: L'impensable vérité   Mar 12 Aoû - 21:49

Je tiens tout d'abord à m'excuser sincèrement pour le temps de réponse :)
La fanfic est enfin finie et je tiens à vous remercier pour votre lecture et pour m'avoir encouragé tout du long. J'ai pu être très sadique pour les fins de chapitres xD et je suis heureuse d'avoir réussi à écrire une fic où le point de vue était en interne (et oui, on ne voyait que ce que Jun voyait xD) ça n'était pas évident, mais je suis contente d'avoir réussi.
J'espère que vous apprécierez ce dernier chapitre et à très vite pour une prochaine fanfic <3 merci encore à tous   


L'impensable vérité

Chapitre 16 FINAL


Aiba se sentait mal. Il venait de se livrer et cela lui avait ôté un certains poids, mais il avait vécu tellement de choses, tellement d'épreuves qu'il se sentait profondément faible. La seule chose qu'il désirait maintenant, c'était parler à Jun, lui dire ce qu'il ressentait pour lui depuis le début. Mais, à sa surprise, Matsumoto venait de claquer la porte et de partir en furie. Masaki écarquilla les yeux alors que les trois autres se levèrent. Nino sortit pour rattraper Jun pendant que Sho et Ohno aidèrent Aiba à se relever.

« Que...qu'est ce qui se passe ? Pourquoi il est parti ? »
« Calme toi, Nino est parti le retrouver, tout va bien.
 » énonça Sho en souriant à Aiba.
« C'est à cause de moi ? À cause de tout ce que j'ai dis ? »
« Mais non voyons 
» Affirma Ohno en tapotant tout doucement sur la tête de Masaki.

Au même moment, Nino rentra en trombes, paniqué.

« On a un GROS problème ! Je crois qu'il va faire une bêtise ! »
« Une bêtise ? Quelle genre ?
 »

Nino regarda Aiba discrètement et brièvement avant de reprendre la parole.

« Pas le temps d'expliquer, allons y ! »

Les quatre hommes partirent. Ils prirent un taxi sans chercher à dissimuler leurs visages, bien trop inquiets. Nino indiqua l'adresse. En entendant la destination, tous paniquèrent : il s'agissait de l'adresse de l'Host Club.

« Attends Nino ! Dis nous ce qu'il se passe ! » énonça Sho, littéralement inquiet.
« Je vais le tuer... »
« Hein ? »
« Je vais le tuer...c'est ce qu'il m'a dit... 
»

_________________________________________________________

Pendant qu'Aiba parlait, Jun se sentait bouillir de plus en plus. Lui qui avait pensé connaître toute la vérité avait été loin du compte. Il y avait tant de choses que Masaki avait vécu, tant de choses qu'il n'avait pas vu, tant de choses qui avaient le don de rendre Matsumoto hors de lui. Alors, c'était sans attendre qu'Aiba ne finisse, qu'il était parti de l'appartement de Nino. Il ne se voyait pas rester assis alors qu'il avait une furieuse envie de tuer Angel. Il n'était pas Aiba, il n'avait pas le don de faire comme si de rien était. Et, il ne pouvait juste pas accepter que cet host ait brisé la personne la plus importante pour lui. Lorsqu'il avait claqué la porte, Nino l'avait rejoint rapidement. Jun, dans un état second, n'arrêtait pas de jurer qu'il allait le tuer tout en marchant d'un pas décidé. Il ne faisait pas vraiment attention au Gamer et, c'est sans le regarder qu'il donna de violents coups sur les murs du couloir avant d'arriver au parking et de monter dans sa voiture. Rien, actuellement, ne pouvait l'empêcher de faire ce qu'il avait envie de faire. Rien n'y personne.

Dans sa voiture, il était encore dans un état second. Jamais il n'avait été aussi hors de lui. Pourtant, Jun était connu pour sa colère. Seulement, là, sa haine était inimaginable. Il roulait vite et, s'énervait à chaque moment où il devait s'arrêter à un feu rouge. Il entendit que son portable sonnait mais ne désirait pas répondre. Il n'avait pas le temps pour ça. Il reprit la route toujours aussi rapidement. Une fois arrivé à l'host club, il sortit de la voiture et claqua la porte avec rage.

Il entra au club. Il constata qu'il était rempli. Mais, lui, il s'en fichait. Il déplaça son regard pour trouver cet Angel. Il le vit accoudé au fond, au bar, en train de sourire et discutant avec un autre Host. Étant de profil à lui, il n'avait pas pu voir Jun. Ce dernier marcha vers lui, le regard rempli de haine.

« Non j'y crois pas ! Matsumoto Jun ! Il est là ! »

Les clientes se retournèrent les unes après les autres et l'activité du club se stoppa. Le club, fasciné par cette présence, tomba dans un silence presque envoûtant. Angel dû se rendre compte de ce qu'il se passait car il se retourna et vit Jun presque arriver à lui. Il fit un sourire en coin.

« Tiens, Matsujun-san ! Ta présence semble éblouir le club ! Tu n'as jamais pensé à... »

Jun ne le laissa pas finir, le plaqua contre le bar violemment et lui donna un coup de poing. Angel en tomba par terre, choqué.

« De quel droit tu oses m'appeler ainsi ? Toi, la pourriture par excellence... » énonça Jun avec rage avant de lui donner un coup de pied dans le ventre.

Les autres hosts ainsi que le personnel de sécurité semblaient choqués par ce qu'ils voyaient. Personne ne bougeait. Personne n'aidait Angel. Jun s'accroupit vers ce dernier et le saisit par le col avec rapidité.

« Dis moi...j'espère que tu ne tiens pas à la vie...parce que en t'y prenant à Masaki, tu as signé ton arrêt de mort ! »

Il voulu continuer à lui donner un coup mais le personnel de sécurité se saisit de lui par les bras. Jun bougea avec rage et tenta de se débattre.

« FAÎTES SORTIR TOUT LE MONDE ! » hurla Angel en se relevant.

Les hosts suivirent l'ordre et demandèrent aux clientes de partir. Puis, ils fermèrent les portes du club pour que personne n'entre. Angel s'essuya le sang qui coulait de ses lèvres et rigola.

« Matsujun...tu sais que tu es mon membre préféré ! J'aime les mec sanguins ! »

Jun avait encore plus envie de le frapper et il hurla de le lâcher. Au même moment, il entendit que quelqu'un semblait forcer la porte du club. Puis, plus rien.

« Oï ! Qu'est ce qui se passe avec cette porte ?! » lança Angel contrarié.

Jun fixait Angel et était très réceptif à la force que mettaient les agents de sécurité dans leur emprise. Il était prêt à bondir sur Angel au moindre signe de faiblesse dont ils feraient preuve.

« Tu sais, enfoiré, tu devrais arrêter de sourire parce que je vais réussir à me libérer de tes chiens de garde et quand je l'aurai fais, je te tuerai. »

La voix de Jun donnait froid dans le dos. Son regard également. Au même moment, Nino, Sho et  Ohno arrivèrent en trombes. Ils avaient du sûrement passer par l'arrière du club.

« Regardes tes amis sont là ! Quand je vous vois comme ça, je me dis que j'ai raison...vous êtes quand même mieux sans l'autre abruti ! » ricana Angel.

À ces mots, Jun sentit que les mains qui le tenaient étaient un peu moins fortes, sûrement grâce à la surprise de voir les autres arriver. Il en profita pour se débattre en donnant tour à tour de violents coups de poing. Ces gardes à terre, il plongea sur Angel et le roua de coups en hurlant qu'il allait le tuer. Il finit par mettre ses mains autour de son cou et commença à serrer fort, l'étranglant. Nino, Sho et Ohno se jetèrent sur lui ainsi que d'autres hosts et essayèrent de l'arrêter mais Jun semblait inarrêtable. Angel commençait à suffoquer.

« JUN ! ARRÊTES ! »

Ce dernier sortit de sa transe dévastatrice, de sa rage démesurée. Il venait d'entendre la voix d'Aiba. Il lâcha sa prise, libérant Angel. Jun s'éloigna doucement pendant que l'Host toussa en tenant sa gorge.

« Aiba ! On t'avait dit de ne pas venir ! » lancèrent Nino, Sho et Ohno presque en même temps
« Je me vengerai...je vais...porter plainte... » énonça t-il difficilement.

Nino lui donna un coup de poing et se saisit de son col.

« Désolé de gâcher ton plaisir mais avec tout ce qu'on a contre toi, tu vas moisir en prison. Et je te préviens, si un jour tu retouches à Masa, cette fois-ci, on n'arrêtera pas Jun et surtout...on l'aidera à te tuer. »

Matsumoto regarda Aiba. Il semblait choqué, les yeux baignés de larmes. Jun se sentait faible. Il avait utilisé tant de puissances pour détruire Angel. Il baissa la tête. Il vit que son sang tombait sur le sol. Il ne ressentait pourtant aucune douleur. Sho lui prit le bras et le dirigea vers la sortie. Une fois dehors, on le fit monter dans sa voiture. Il vit qu'il était à l'arrière, assit à côté d'Aiba et d'Ohno. Nino avait prit le volant et Sho était dans le siège passager. Puis, il rebaissa la tête. Après quelques minutes, la voiture s'arrêta. Sho descendit.

« On fait comme on a dit. Je vous tiens au courant. »

Jun releva difficilement la tête et vit qu'ils étaient devant un commissariat.

« Qu'est ce qui se passe ? » énonça Jun avec difficulté.
« Masa a décidé de porter plainte, on a prévenu l'agence. » répondit Nino calmement.

Il reprit la route. Matsumoto se demandait à quoi penser Aiba. Comment avait-il prit le fait de le voir en train d'étrangler Angel ? S'en voulait-il ? Lui en voulait-il ? L'avait-il perdu ? Le prenait-il pour un fou ? Pour une personne dangereuse ? Le fait d'imaginer qu'Aiba pouvait penser cela le torturait encore plus que la douleur qu'il commençait enfin à ressentir sur ses mains ensanglantées. Au bout d'un certains temps, il sentit une chaleur sur l'une de ces dernières. Il déplaça son regard et vit que Masaki avait posé sa main sur la sienne. Il ferma les yeux et se laissa renforcer par cette chaleur étonnement douce.

Quelques instants plus tard, la voiture se stoppa une nouvelle fois. Jun rouvrit les paupières et remarqua qu'ils étaient devant chez lui. Matsumoto suivit ses amis et descendit. Ohno le prit dans ses bras puis lui tapota l'épaule en lui souriant tendrement avant de partir. Nino fit de même et prit également Aiba dans ses bras. Il laissa échapper une larme discrète.

« Il faut maintenant oublier tout ça, ne ? Ce n'était qu'un cauchemar. »

Il fit un clin d'oeil et un sourire alors que sa larme continuait de descendre le long de sa joue. Jun acquiesça et Nino parti à son tour. Alors que Matsumoto allait se tourner vers Aiba, ce dernier prit la parole.

« Jun...est ce que je peux monter avec toi ? je...je dois te parler... »

Matsumoto acquiesça et aida Aiba à monter. Une fois dans son appartement, il l'aida à aller jusqu'au canapé. Une fois installé, il s'assit à son tour à côté de lui avant de se relever pour chercher des pansements et de quoi nettoyer ses plaies. Il revint et songea qu'il avait aussi tellement de choses à lui dire. Il sortit l'alcool et commença à nettoyer la plaie. Il fut étonné de voir qu'Aiba se saisit du coton et le remplaça. Pendant que Masaki tapotait avec douceur ses mains, il le fixa. Il constata que son ami rougissait. Il devait certainement rougir aussi.

« Merci...Jun...tu...tu m'as sauvé... »

Le concerné rata un battement puis, se saisit de la main d'Aiba dans un élan.

« Je ferai n'importe quoi pour toi...tu sais, toute cette histoire m'a fait prendre conscience de quelque chose...tu es très important pour moi. » énonça Jun en intensifiant son regard.
« Je suis très important ? »
« Oui...mais dis moi...tu es amoureux d'un homme en ce moment, c'est ça ?
 »

Aiba libéra ses mains de l'étreinte de Jun et sembla gêné.

« Ça...ça t'embête ? Tu trouves ça dégoûtant ? »
« Non ! Bien sûr que non ! Mais...je voulais savoir...
 » il se racla la gorge sentant ses joues encore plus rougir « tu es amoureux de qui ? »
« Hum...je...euh...de...tu...t...to...
 »

Jun sentit une chaleur lui parcourir le corps. Aiba était-il en train d'essayer de dire « toi » ? Matsumoto rapprocha le visage de l'amoureux des animaux du sien et l'embrassa avec tendresse. Le baiser était magique et fut prolongé par Masaki pour le plus grand bonheur de Jun. Puis, leurs lèvres se séparèrent. Désormais front contre front, Matsumoto caressa les cheveux d'Aiba et son visage tout en fermant les yeux.

« Moi aussi je t'aime Masaki » énonça t-il dans un souffle avant de l'embrasser une nouvelle fois.

_________________________________________________________

Quelques semaines plus tard, Aiba ne pouvait toujours pas reprendre les activités d'Arashi à cause de ses blessures mais tous les membres passaient souvent le voir, surtout Jun qui n'imaginait plus sa vie sans lui et qui le chouchoutait. Il avait d'ailleurs rendez-vous chez lui avec tout le groupe. Les autres membres savaient qu'Aiba et Jun étaient en couple mais l'agence l'ignorait. Une fois arrivés, Matsumoto se jeta sur Masaki et l'enlaça. Sho sortit un journal et le montra à Masaki. Sur ce dernier on pouvait lire qu'Angel avait été arrêté car il avait brutalisé Aiba. Il n'y avait aucun détails sur les raisons de ce harcèlement mais le journal avait qualifié son attitude de « cruelle, injuste et punissable ». Masaki sourit timidement. Au même moment, Jun sorti de son sac, des lettres.

« Tiens Masaki, c'est pour toi. »
« Qu'est ce que c'est ? »
« Ouvres les tu verras !
 »

Aiba fit des yeux ronds. Jun sourit ainsi que les trois autres amis. Il s'agissait de lettres de fans qui, en apprenant que Masaki avait été brutalisé, avait rédigé des lettres de soutien pour ce dernier. Les yeux de l'amoureux des animaux se remplirent d'eau.

« Attends Masa ! C'est pas fini, on a encore une surprise pour toi ! » annonça Nino en rigolant.

Il sortit et ramena une grosse boîte. Il s'approcha ensuite d'Aiba et lui demanda d'ouvrir.

« Yuki ! C'est...Yuki ! »

Le petit chien sembla reconnaître son nom et son ancien maître car il bougea la queue très rapidement et réclama un câlin. Masaki n'attendit pas plus longtemps et l'embrassa en pleurant.

« Mais...comment tu as fait ? »
« On a fait toutes les animaleries et après quelques temps, on a réussi à le retrouver ! »
« Je...je ne sais pas quoi dire... »
« Ne dis rien !
 » lança Nino en lui frottant les cheveux tout sourire. « puis, tu sais, on y tient à notre Aiba Masaki ! Sans lui, Arashi n'est rien »

Le concerné baissa la tête puis la releva et se mit à pleurer.

« Merci...Merci pour tout...je...je n'oublierai jamais tout ce que vous avez fait pour moi...jamais...»

Le chien lécha Aiba juste avant que tous les membres prennent dans leur bras l'amoureux des animaux. Ils restèrent ainsi un long moment puis, Nino, Sho et Ohno quittèrent l'appartement de Masaki. Jun caressa le petit chien, regarda le journal puis embrassa l'homme qu'il aime.

« Jamais plus on ne te fera autant souffrir...je te protégerai toute ma vie... »
« Jun... »
« Oui Masaki ? »
« Je t'aime
 »

Matsumoto sourit, l'embrassa et posa la tête d'Aiba sur son épaule avant de le caresser tendrement. Il se souvint au même moment du soir où Masaki était venu chez lui, qu'il avait senti qu'il avait besoin d'aide et qu'à ce moment, sa propre vie avait basculé et à jamais.








Revenir en haut Aller en bas
http://akinojikan.tumblr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'impensable vérité   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'impensable vérité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Johnny's Fansub :: fanfics terminées-
Sauter vers: